Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub

Les editos

Pourquoi j’irai, dimanche, voter Estrosi

Dimanche soir, quand le PS s'est retiré, laissant les électeurs de gauche comme orphelins, je me suis dit, comme nombre d'entre vous sans doute, que je n'irai pas cette fois voter à droite. Que je n'irai pas donner le pouvoir, mon pouvoir de représentation, à Christian Estrosi. Parce que le chantage au Front National, cela fait trop longtemps que ça dure, et que ça nous amène à voter contre notre gré, nos convictions, nos projets d'avenir. Parce que la gauche, à ce jeu là, se retrouve en miettes. Pour une fois, ne votons pas malgré nous, laissons le Front national s'emparer du pouvoir d'une collectivité, et peut être que les [...]

Refuser la terreur

Écrire au lendemain d'un acte si sauvage a quelque chose d'un peu vain. Tant de paroles circulent, d'informations, d'avis sidérants et sidérés. Nous sommes en guerre nous dit-on. Certainement. Il nous appartiendra de juger, quand la lumière sera faite et le danger, si possible, écarté, de l'efficacité du Renseignement français, de l'opportunité des frappes en Syrie, de notre politique étrangère dans ce que Daesh appelle le Califat. Aujourd'hui notre société est la cible d'attaques infâmes, d'une violence froide inimaginable. Jamais aucun acte terroriste n'avait pris pour cible ainsi, en France, ce qui fait notre mode de vie ; nos soirées en terrasse, notre sens de la fête, le spectacle sportif. Les cibles [...]

Toutes vos violences

Notre Méditerranée si belle dévore ses enfants. Les côtes trop bétonnées renvoient en vagues meurtrières les trombes d'eau venues d'un ciel déréglé par l'activité industrielle. Les migrants chassés par la misère, ou par des adeptes d'un groupuscule qui se dit un état et se dit islamique, regardent ses flots comme une barrière insurmontable, ou s'y noient. La Turquie, qui l'appelle la Mer Blanche, pleure aujourd'hui ses morts, assassinés parce qu'ils réclamaient la paix, et la protection. Face à tant de violences resterons-nous impuissants ? Les Rencontres d'Averroès, cette année, affichent ce Rêve brisé d'une mer commune, espace d'échange et de pluralité. Où les corps se libèrent au lieu de se couvrir, se [...]

De la pédophilie aux taches rouges

La Friche est aux prises avec le FN, et la presse nationale et régionale ne cesse de commenter l'affaire... Pourtant seule une poignée de frontistes effrontés ont manifesté devant la Région et la Mairie de Marseille pour protester contre une exposition prétendument scandaleuse : comme on l'a constaté lors de l'Université d'été, même lorsqu'il s'agit de revendiquer, la culture au FN ne rassemble pas. Dans la rue du moins : des milliers de signatures ont été recueillies pour protester contre une exposition confidentielle, interdite aux moins de 18 ans, et qu'aucun des signataires n'a vu puisqu'elle a fermé sagement avant le tapage. Cliquons cliquons, il en restera toujours quelque chose... Des tabous [...]

L’été de la sidération

La chaleur cogne, l'impuissance aussi. Le gouvernement élu sur un programme socialiste fait passer la loi Macron à coups de 49.3 ; enterre le droit du travail et les déchets nucléaires ; reste sourd à la démocratie qui s'exprime en Grèce, et à la sidération qui s'installe dans ses propres rangs ; asphyxie les communes et les collectivités territoriales en baissant leurs dotations tout en augmentant leur missions ; ne comprend pas que sa stratégie d'appauvrissement du peuple est immorale, inefficace économiquement et politiquement contreproductive ; impose des contrôles de police aux frontières alors que des millions d'hommes et de femmes fuient les exactions et la mort. Pendant ce temps, sous la chaleur qui cogne, les [...]