Les editos

Combattre les pauvres, installer la pauvreté

Comment appelle-t-on un pays où les 500 familles les plus riches ont vu en deux ans leurs revenus augmenter de 23%, alors que les adultes handicapés touchent en moyenne moins de 600€ par mois (860€ avant Macron), et que le nombre de Français vivant en-dessous du seuil de pauvreté explose ? Comment nomme-t-on un pays où les bourses des étudiants pauvres n'augmentent pas alors que les frais d'inscription décuplent ? Dans quel monde classe-t-on un pays où les soupes populaires ne peuvent faire face aux demandes, où le nombre de SDF mourant dans la rue s'accroît chaque hiver, où les habitants s'habituent à croiser chaque jour des dizaines d'hommes et de femmes [...]

Culture glocale

« Penser global, agir local ». Cette devise de l'écologie politique a quarante ans, mais elle pense peu la relation de ses deux termes. Agir local, militer, construire, participer, manifester, créer des œuvres dans les rues, avec les gens, ouvrir les théâtres, occuper des ronds-points, inventer des ZAD et des Nuits debout, fabriquer des tiers lieux, ces nouvelles actions se mènent avec ou sans conscience de la nécessité globale d'une sortie du capitalisme. De ses injustices, son inefficacité, son invalidation de l'humain mais surtout, aujourd'hui, de la destruction possible de nos vies vers laquelle il nous entraîne en sabotant la planète pour le profit, immense et à très court terme, de quelques-uns. À l'inverse [...]

Rentrer dans le rang

La rentrée des classes a toujours eu, pour les élèves, les parents et les enseignants, un petit goût chagrin, mais elle promettait aussi de nouveaux départs, ouvrant de nouveaux horizons. Celle que nous vivons est chargée d'un poids immense, fait de colère, d'impuissance et de renoncement. L'Éducation Nationale figure en bonne place dans le triste tableau de chasse d'un Gouvernement qui détruit systématiquement les services publics et nous habitue à la violence répressive et à l'accroissement des inégalités sociales. Parcours Sup, avec ses injustices et ses dysfonctionnements, poursuit ses dégâts dans l'enseignement supérieur. Surpeuplées, de plus en plus difficiles d'accès, les facs rejettent vers les établissements privés ceux qui veulent choisir [...]

Pour que vive Toni Morrison

La douleur que l’on ressent à l’annonce de la mort de Toni Morrison est grande. Elle est immense, même, à l’effigie de l’œuvre que la romancière laisse à la postérité. Elle n’est pourtant pas sans précédent. Elle rappelle furieusement le chagrin, encore proche, qu’avait provoqué la mort de Nina Simone, deux ans après l’élection de George W. Bush. Installée en Europe depuis près d’une dizaine d’années, la musicienne de génie, engagée dans le mouvement des droits civiques jusqu’au moindre recoin de son œuvre – son très beau « Four Women » en constituant sans doute l’apogée – ne décolérait pas. Lors d’un concert donné à Seattle en 2001, elle gratifiait encore le [...]

Il n’est plus de beau temps

Hier encore faire la causette autour des aléas météorologiques était anodin. Aujourd'hui le temps est devenu le sujet majeur de nos inquiétudes. Comme des animaux blessés nous découvrons, sidérés, notre dépendance aux éléments et au vivant. Déformés par des années de contact virtuel, indirect, avec la réalité, nous ressentons soudain dans nos corps que la température nous affaiblit, qu’une trombe marine peut noyer la Corse, que la grêle d’été dévaste les cultures. Cette révélation, qui relève de l’effroi répété, affecte jusqu’à nos intimités, provoquant cette inquiétude raisonnée décrite par Pessoa. « Mon état d’âme actuel a une cause. Autour de moi tout s’éloigne et s’effrite. » Cette intranquillité [...]