Vu par Zibeline

Le Pavillon M, un atout incontestable de la programmation de Marseille Provence 2013

Le Pavillon ? On M !

• 12 janvier 2013⇒31 décembre 2013 •
 Le Pavillon M, un atout incontestable de la programmation de Marseille Provence 2013 - Zibeline


Sur la place Bargemon, le Pavillon M se présente comme la vitrine de la Ville de Marseille et de la programmation de Marseille Provence 2013. Un grand «M» l’annonce, entouré de cette forme hexagonale typique des tomettes de terre rouge chères aux Marseillais. Armature en bois et parois transparentes, la structure scénographiée par Philippe Malta valorise les 3000 m2 du bâtiment, qui dessine comme une vague éphémère.

À l’intérieur, on est accueilli par les rideaux de perles de bois pare-mouches astucieusement peints par Natalia Bikir, puis images et vidéos animent l’espace. Tout d’abord un mur d’eau de 30m de long sur le thème des 7 merveilles de Marseille. Le visiteur peut déclencher à chaque étape des petits films sur le territoire. Belle entrée en matière pour d’autres découvertes au niveau inférieur. D’abord une fresque en mapping vidéo présente en 12 étapes les mutations de la ville de 2600 avant J-C à 2016 ! Puis dans l’hémicycle un écran en triptyque de 120 m2 propose un parcours dans les transformations urbaines de Marseille sur la musique conquérante de la Symphonie du Nouveau monde de Dvorak. À la sortie un chemin, construit par les œuvres Entre-mer, entre-terre de l’artiste Chantal Viroulaud et les caissons lumineux de Jean-Christophe Lett, guide les amateurs de cuisine pour lesquels des anonymes livrent sous forme d’hologrammes plusieurs recettes traditionnelles locales. Plus loin, touristes et marseillais s’intéressent aux vidéos des archives de l’INA sur le patrimoine historique et culturel de la ville ; on peut y voir, entre autres, la destruction définitive du Pont Transbordeur en 1945. L’accès est ouvert à tous puisqu’un système vidéo pour malvoyants et malentendants a été mis en place, et qu’un ascenseur relie les deux niveaux.

Encore un cliché participatif ? Des opératrices prennent des photos des volontaires de profil, pour que Talma les reproduise en une fresque d’acier Tous 2013 qui sera installée le 31 décembre. Les têtes de tout un chacun s’affichent en guise de propos… Faites plutôt un tour dans l’espace réservé aux différents Musées de Marseille, qui changeront régulièrement les pièces exposées, de même que de nouveaux artistes occuperont les cimaises tous les mois. À ne rater sous aucun prétexte : les quatre cabines olfactives de Stéphan Muntaner dans lesquelles, installé sur un grand fauteuil, on peut entendre les cris des goélands, les bruits de la ville, et respirer ses parfums de pastis ou de lavande.

À prolonger et partager !

À l’étage supérieur la salle Grand’Rue a accueilli en janvier le Conseil régional ; en février c’est le tour de la Chambre de commerce ; suivront les villes d’Arles et Aubagne, le Conseil général, MPM… Chaque collectivité mettra en avant ses atouts et ses projets. L’Office du Tourisme y renseigne aussi le public, proposant conseils et réservations. Durant toute l’année des rencontres avec les artistes, les organisateurs des manifestations artistiques, des mini-spectacles et des animations sur la place ponctueront les journées. Un aspect de médiation et de facilitation souligné par Olivier Gineste (directeur de la Communication de la Ville) qui lors du lancement a insisté sur le rôle moteur de ce pavillon.

On déplore d’autant plus son aspect éphémère ! le Pavillon M ne désemplit pas ! Les touristes et les marseillais s’y pressent, s’attardent pour s’inscrire aux expositions et aux spectacles de Cirque en capitales, littéralement pris d’assaut ! La demande débordante risque de faire beaucoup de déçus, qui resteront à la porte. Une solution ? prolonger la vie du Pavillon M et de MP2013… ou multiplier encore les propositions !

CHRIS BOURGUE et ANNE-LYSE RENAUT

Février 2013

 

Pavillon M

tous les jours de 10h à 19h

accès libre

www.pavillon-m.com