Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub

Le fil d’Orphée

 - Zibeline

Et si la musique aidait à mieux vieillir ? Les musiques de la vie de l’éthologue Virginie Pape souligne l’importance de la musique dans l’amélioration des conditions de vie, particulièrement en gérontologie et soins palliatifs.

Pourquoi écrire un livre sur un tel sujet ?

L’écriture de cet ouvrage est la résultante de ces années passées à observer, partager, vivre la musique à chaque rencontre au cours de mon quotidien d’éthologue spécialisée en neuro-acoustique. Les questions sont venues simplement : d’où vient cette influence de la musique sur l’Homme ? Pourquoi redonne-t-elle vie et force à des personnes âgées ou malades ? Dans ces pages j’explique les différents impacts des musiques sur les comportements humains, mais aussi sur tous les organismes vivants, qu’ils soient végétaux ou animaux. La musique, placée ici au carrefour de plusieurs disciplines scientifiques, se révèle avoir des effets uniques. Elle constitue un excellent moyen de soutien pour le patient et son entourage, et limite également le glissement des personnes âgées vers une situation négative.

Comment se sont déroulés vos travaux ?

De nombreux travaux démontrent l’impact de la musique sur l’enfant et ont fait conclure que le cerveau est doté de régions consacrées à la perception musicale. D’où la question des impacts de la musique sur les personnes âgées ou atteintes de dégénérescence nerveuse, neurologique. Après plusieurs années d’observations nous avons mis au point des protocoles d’application, à travers des ateliers de musique et de chant en petite enfance, en intergénérationnel, gérontologie, soins palliatifs, qui sont suivis d’actions qui permettent aux participants et patients d’entretenir relations sociales, forme physique, mémoire, etc…

Vous êtes donc également musicienne ?

J’ai suivi un cursus musical : piano,  violon, harpe, danse, mise en scène, art dramatique. Le chant est venu s’entremêler à tout ceci.

Pensez-vous que votre livre puisse faire avancer le rôle thérapeutique de la musique ?

C’est son but ! La musique est capitale au quotidien et dans le soin. Suite aux observations et analyses, j’ai pu développer des protocoles d’application et le concept de «musique comme lien et tuteur d’acceptance». Elle peut nous permettre de mieux vivre, mieux grandir, et mieux vieillir.

Entretien réalisé par FRÉDÉRIC ISOLETTA

Mai 2012


Les musiques de la vie

Virginie Pape

Odile Jacob