Duo de choc à la tête du Ballet National de Marseille : Emio Greco et Peter C. Scholten

Le corps au nord. Mais ici ?

Duo de choc à la tête du Ballet National de Marseille : Emio Greco et Peter C. Scholten - Zibeline

Les nouveaux directeurs du Ballet National de Marseille s’engagent pour une mission de 10 ans. À la tête du Ballet ?

Le BNM est désormais dirigé par un duo de choc : Emio Greco, danseur et chorégraphe italien, et Peter C. Scholten, metteur en scène de théâtre alternatif néerlandais (EG I PC). Les deux hommes sont à l’origine du centre de création chorégraphique international ICKAmsterdam, créé en 2009, dont ils restent les directeurs.

Leur texte fondateur, écrit en 1996, dit en slam lors de leur soirée de présentation, affirme une ligne artistique qui s’inscrit dans une triade spectacle, corps, miracle :ICKAmsterdam met le corps et son histoire au centre de ses créations. Venu assez tard à la danse, Emio Greco est passé par le Centre international de Danse Rosella Hightower de Cannes. Il rappelle malicieusement qu’il a dansé sur les escaliers de la gare St Charles dans le film de Jacques Demy Trois places pour le 26, tourné en 1988 : avec ce retour à Marseille, il veut établir un lien nord-sud et s’interroger avec son complice sur les articulations entre l’individuel et le collectif, et les particularités techniques et scéniques du classique et du contemporain qui caractérisent le BNM.

Au programme

Aussi le premier spectacle, avec 7 nouveaux danseurs dont un venu des arts de la rue, sera-t-il Le corps du Ballet National de Marseille, recréation d’une de leurs pièces, dont un long extrait a été proposé dans un ensemble maîtrisé. En mai il y aura un spectacle à l’Opéra, puis Extremalism, dont ils avaient donné une première version au BNM en mai 2013, sera donnée au Festival de Montpellier Danse 2015.

D’ici là les nouveaux directeurs ont commencé des travaux de réaménagement du hall d’accueil pour le rendre plus accueillant. Ils veulent aussi créer une bibliothèque accessible au public, développer les partenariats avec les entreprises et les institutions. Ils s’inscrivent dans la continuité pour les actions de sensibilisation en direction de l’Université, des écoles, collèges et lycées avec le dispositif Entre(z) dans la danse créé en 1999 qui, à ce jour, a touché plus de 4000 élèves. Parallèlement ils souhaitent développer un dispositif d’Artistes Invités.

Deux fois deux directeurs

Des projets intéressants, mais reste que l’on s’interroge… Depuis plus d’un an le BNM est sans tête, et tourne les pièces que Frédéric Flamand a bien voulu laisser au répertoire, contrairement à ces prédécesseurs. Heureusement que l’activité, pédagogique, de tournée, était prévue ! Les deux nouveaux directeurs semblent peu présents : le temps fort hivernal qui était annoncé pour décembre 2014 a été annulé, et s’ils ont eu le temps de dessiner un nouveau logo, leur préoccupation essentielle reste visiblement leur compagnie d’Amsterdam, qui tourne beaucoup. Est-il raisonnable d’avoir, pour diriger un Ballet aussi important et coûteux, une direction si peu présente ? Où en est le calendrier des tournées en 2015, quelle a été la visibilité du Ballet en 2014 ? Par ailleurs, les programmateurs internationaux ne vont-ils pas préférer programmer ICKA qui a le vent en poupe ? Les deux directeurs, s’ils se retrouvent en situation d’auto-concurrence, vont ils privilégier la compagnie qu’ils ont créée, ou le Ballet qu’ils tardent tant à remettre en route ?

Espérons qu’Emio Greco et Peter C. Scholten sauront dissiper nos doutes : leur prise de fonction s’éternise, mais à Zibeline on a toujours aimé leur danse…

CHRIS BOURGUE et AGNÈS FRESCHEL
Janvier 2015

La présentation de la nouvelle direction a eu lieu au BNM, Marseille, le 13 décembre

www.ballet-de-marseille.com

Photo : c-Agnès Mellon