Entretien avec Brice Albernhe, nouveau directeur du festival Villeneuve en Scène

La restructuration dans la continuité

Entretien avec Brice Albernhe, nouveau directeur du festival Villeneuve en Scène - Zibeline

Le festival Villeneuve en Scène a changé de direction cet hiver, dans des conditions de nomination et de passation compliquées. Entretien avec Brice Albernhe, aujourd’hui à la tête de ce rendez-vous des théâtres en itinérance.

Zibeline : Quel est votre projet pour ce festival que vous souhaitez inscrire dans la continuité ?

Brice Albernhe : Mon job c’est de porter un projet de développement culturel et de soutien aux compagnies. Je ne suis qu’un passeur entre artistes et public. Ce festival doit être un endroit utile aux compagnies, et à leur diffusion. Je revendique totalement la continuité, la rupture est dans la restructuration avec l’idée d’amoindrir le risque pour les compagnies accueillies.

D’où l’idée de resserrer cette édition dans la durée et le nombre de spectacles ?

C’est en effet voulu et non subi ! Ce festival est un des rares, voire le seul avec le In, à toucher de l’argent public pour son fonctionnement. Ça nous impose une responsabilité. Celle de limiter le risque artistique et financier pour les compagnies qui jouent à la recette, en les accueillant toutes de la même manière et en prenant tout en charge, sauf le coût plateau. À terme, le projet est de mettre en place un minimum garanti.

Comment envisagez-vous d’y arriver ?

En intégrant le festival dès le début de leurs productions, en m’appuyant sur les réseaux. L’idée c’est aussi d’homogénéiser la programmation, d’avoir des compagnies qui ont un rayonnement artistique de même niveau et des ressorts publics identiques.

Que retrouvera le public habitué et que découvrira le néophyte ?

La notion même de l’itinérance ! Celle d’une écriture qui va vers le public avec des projets hors les murs, comme Tupp’ ou la coupeuse de feu ou les deux pièces du chorégraphe Denis Plassard. On ouvre aux arts de la rue avec Opéra Pagaï ou la Cie Retouramont, au cirque avec Nikolaus, à la musique avec Danbé. Un rapport au corps important parcourt l’édition, mais on reste dans la dimension festive, ludique et foraine.

Propos recueillis par DELPHINE MICHELANGELI
Juin 2015

Festival Villeneuve en Scène
du 10 au 23 juillet
Villeneuve-lez-Avignon
04 32 75 15 95
www.festivalvilleneuveenscene.com

Photo : Tupp’ c Jean-Louis Fernandez