Journal Zibeline - bannière pub

Zibeline devient hebdomadaire !

La métamorphose de Zibeline

Zibeline devient hebdomadaire ! - Zibeline

Dès la rentrée, votre mensuel culturel devient hebdomadaire

Après 11 ans d’existence et 120 numéros, la Zibeline se sent à l’étroit dans ses 100 pages mensuelles. Elle a donc décidé de prendre ses aises et de vous livrer 40 pages chaque semaine.

Cela n’est possible que grâce à votre fidélité, votre intérêt pour notre journal associatif. Parce que notre passage en 2016 d’un modèle gratuit à un payant « pas cher » vendu en kiosques et sur abonnement est une réussite, a diversifié nos recettes et a permis de stabiliser notre modèle économique.

Aujourd’hui Zibeline peut opérer le second temps de sa métamorphose, et s’offrir une périodicité qui va nous permettre plus de réactivité critique, tout en conservant sa vaste couverture géographique des 8 départements du Sud Est. Et des surprises éditoriales…

Qu’allez-vous trouver dans nos pages ?

Zibeline veut rester un journal culturel, annonçant des spectacles et événements pour informer ses lecteurs et guider ses choix, proposant un regard critique sur la création, et sur les politiques culturelles.

Mais nous voulons donner davantage La parole aux artistes, vous proposer des Portraits, recueillir les réactions du public, dans des Pages ouvertes, susciter la parole critique…

La Rubrique culture va donc s’étoffer en s’aérant, mais aussi s’adjoindre des pages nouvelles, que nous préparons pour vous…

Zibeline Hebdo :

Un Feuilleton littéraire

Des Balades

Des Jeux et énigmes

Nos LAD, les Lieux À Défendre

Nos Alternatives à la consommation de masse

PhiloKakou, ou la philo pour tous

Allô Mairie, lettres de réclamations satiriques…

Et beaucoup d’autres choses que nous sommes en train d’inventer, autour de la télé, des jeux vidéo, de la critique de site, bref des autres usages culturels qui sont en train de naître, de s’inventer, de persister…

 

 Rendez-vous le 14 septembre…

… et tous les samedis suivants !

 

Où se nichera Zibeline ?

Vous trouverez Zibeline, comme aujourd’hui, chez tous les marchands de journaux du Sud Est, et durant une semaine, à partir du vendredi dans l’Hérault et le Gard, du samedi en région Sud Provence.

Vous pourrez bien sûr vous abonner, ou prolonger votre abonnement actuel. Nous n’avons pas encore tout à fait fixé les modalités de changement, et vous tiendrons au courant sur notre site…

Historique, ou les étapes de la mue

Notre histoire est celle d’une bande de copains mordus de culture, et persuadés de la valeur de celle qui s’inventait ici. Nous étions journalistes ou enseignants, parfois les deux, et nous avons donc décidé de rendre compte de la vitalité artistique de notre territoire, d’y intéresser le public et de donner la parole aux artistes.

Nous avons inventé Zibeline, gratuit culturel, dont le premier numéro est sorti en septembre 2007.

En 2012 nous avons créé notre site, consulté aujourd’hui par plus de 30 000 visiteurs mensuels, et agréé par le Ministère de la culture comme « site de presse ».

Puis, parce que depuis 2007 le monde culturel nous soutenait et voulait figurer dans nos pages, parce que le nombre de nos lecteurs n’avait cessé de croître, nous avons fait le pari de devenir une publication payante disponible chez les marchands de journaux et sur abonnement.

Les débuts de la formule payante ont souffert d’un recul de nos recettes publicitaires dû aux difficultés économiques conjointes du secteur culturel et de celui de la presse. Cependant notre association avec La Marseillaise, qui nous distribue à ses abonnés, notre présence chez les marchands de journaux du territoire et l’augmentation régulière de nos ventes et abonnements ont peu à peu convaincu nos annonceurs culturels… et nous avons retrouvé un équilibre économique et augmenté, grâce à nos ventes, notre chiffre d’affaire.

Ce qui nous a permis d’embaucher, d’élargir notre territoire et de lancer ce nouveau projet.

Notre « mensuel culturel engagé » est aujourd’hui distribué dans 8 départements, reconnu par la Commission Paritaire de la presse, et emploie 10 salariés permanents, dont 6 journalistes, et une quinzaine de chroniqueurs réguliers.

Cette équipe sera renforcée dès la rentrée avec le recrutement de 3 journalistes destinés à mieux couvrir le territoire, et à ouvrir notre ligne éditoriale…