Politique culturelle:La bibliothèque-musée de Carpentras s'installe dans de nouveaux locaux
Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub

La bibliothèque-musée de Carpentras s'installe dans de nouveaux locaux

La maison des Muses

La bibliothèque-musée de Carpentras s'installe dans de nouveaux locaux - Zibeline

La bibliothèque-musée de Carpentras vient d’emménager, après 13 ans de maturation du projet, dans les bâtiments de l’Hôtel Dieu. Les deux institutions furent fondées au XVIIIe par l’évêque Inguimbert pour secourir l’indigence physique et lutter contre l’indigence intellectuelle.

La bibliothèque Inguimbertine, ainsi nommée en hommage à ses origines, quitte les 120 m2 de La Roseraie  pour les un peu plus de 1800 m2 des nouveaux locaux, plus adaptés aux collections riches de 250 000 volumes, dont 100 000 anciens, 1000 tableaux, 300 sculptures, 1500 objets d’art, sans compter les 3000 manuscrits et les périodiques. Le fonds ancien comporte des ouvrages rares, voire des incunables -l’évêque Inguimbert fut le bibliothécaire du Pape et à ce titre recevait en double toutes les parutions avant la censure. Sa bibliothèque le suivit à Carpentras et les caisses de voyage des livres devinrent les premières étagères. Tout parle de mémoire ici, depuis les lieux mêmes de l’Hôtel Dieu, dont la fonction hospitalière a cessé depuis peu, à l’histoire des collections, enchevêtrées aux œuvres d’art…

Espace ouvert, proportions aérées, toutes les propositions d’une médiathèque classique sont offertes, mêlées aux pièces muséales qui, par leur disposition, transforment le rapport de chacun à l’art, le rendant familier, évident par sa présence. La première vague de travaux achevée permet au public de renouer avec la bibliothèque de prêt et 40 000 documents (bientôt 64 000), ses espaces thématiques, ses possibilités multimédia, avec des ordinateurs en libre accès, ses espaces dédiés à la formation, ses 400 m2 consacrés à la jeunesse… et outre les quatre traditionnels spectacles de contes annuels, des lectures d’histoires bihebdomadaires.

Un concept unique

Selon le vœu de son fondateur, bibliothèque et musée sont indissociables. Jean-François Delmas, conservateur depuis 14 ans de cette institution, en souligne la singularité qui lui fait « porter la triple casquette, bibliothèque, musée et monuments historiques ». Partout ailleurs ces fonctions sont dissociées, c’est un privilège merveilleux de les cumuler, de pouvoir passer d’un domaine à l’autre, de leur donner une cohérence. L’axe de travail pour conceptualiser le nouveau projet : « C’est la corrélation entre les collections… Toucher le public par les sens : Inguimbert concevait l’Inguimbertine à travers les œuvres de peintres, de sculpteurs, de musiciens, considérés comme les adjuvants normaux des sens. Ce concept du XVIIIe siècle a été réactualisé dans le contexte du XXIe siècle pour permettre à nouveau de toucher les sens de nos contemporains et de les amener à découvrir les bienfaits de la lecture. Certes, on va pouvoir les aider à faire leur CV, il y a des espaces de formation […], on est là pour répondre à leurs attentes premières, mais ensuite, et c’est la signification profonde d’une institution culturelle, on est là pour leur apporter autre chose ».

Un projet de ville

« Ce qui me plaît davantage encore, insiste J-F Delmas, c’est que ce projet a été vraiment conçu pour être complètement partie prenante du projet de ville ; ce n’est pas un projet culturel élaboré sur un coin de table, c’est aussi, à travers l’impulsion donnée par la valorisation de ce patrimoine exceptionnel, donner une image nouvelle à la ville. C’est la chance de Carpentras ! ». Pour le Président de la Région PACA, Renaud Muselier, « Le seul moyen pour lutter contre le Front national, c’est d’être équilibré et juste, d’avoir des positions très claires. Je me bats contre le FN, je combats le FN. Je suis pour la culture et pour une culture équilibrée sur la totalité de la Région, par la mise en valeur du patrimoine, des actions culturelles. On gagne par l’intelligence, par le haut. »

MARYVONNE COLOMBANI
Décembre 2017

Les chiffres :

Budget des opérations de l’étape 1a : 12 696 587 €

Financement des travaux :
Ville de Carpentras : 5 062 573 € (39.87%)
État – Service du livre et de la lecture (DGD) : 4 399 999€ (34.65%)
État – DRAC PACA MH : 184 015 € (1.45%)
État – DRAC PACA Muséographie : 150 000 € (1.18%)
Conseil Régional : 1 900 000 € (14.96%)
Conseil Départemental : 1 000 000 (7.88%)

Financement complémentaire :
État – DRAC MH Achèvement de la Tranche 1a – Présentation des donatifs : 39 440€
État – Service du livre et de la lecture (DGD) – Achèvement de la Tranche 1a – RFID : 66 000€

La totalité du budget devrait s’élever avec les tranches 1b (création d’un espace d’accueil accessible à tous sous la verrière) et 2 (transfert de l’ensemble des collections muséales ainsi que des fonds de livres anciens et précieux) à 34.7 millions d’euros (interieur.gouv.fr)

Photo : -c- Maryvonne Colombani