La culture, exercice de charité ou dû nécessaire au corps social ?

La culture en jeu

La culture, exercice de charité ou dû nécessaire au corps social ? - Zibeline

Dans le contexte des réformes territoriales, de la disparition programmée des départements et de la mise en place de la métropole marseillaise, la Plateforme aixoise1 témoigne de ses inquiétudes, mais expose aussi avec détermination ses convictions communes.

Qui sont-ils ? Initiée par le Groupe des 27 (regroupement informel de compagnies et de programmateurs du spectacle vivant fondé en 2004), qu’elle élargit en intégrant des structures du livre et de l’audiovisuel, la Plateforme aixoise compte 23 structures, dont 19 ont répondu à une enquête. Ces 19 sont toutes en association loi 1901, créées entre 1959 et 2005.

La conférence-débat proposée à l’amphithéâtre de la Verrière à Aix-en-Provence a fait salle comble : acteurs culturels, personnalités politiques de divers partis et de diverses institutions. À l’éloquence des différents porteurs de parole, d’une exemplaire collégialité, qui posent les principes philosophiques qui sous-tendent leurs actions, s’ajoute celle des chiffres2 et l’inquiétude face à l’évolution tendancielle entre 2014 et 2016 : une baisse des financements publics de 9% (-16% pour la Ville d’Aix, -14% pour la CPA, le CT et la Métropole, -21% pour le CD13), même si l’on peut noter la hausse de la part de la Région PACA, +5%, et la stabilité de l’État… Le nombre des manifestations baisse de 6%, mais celui des heures d’ateliers augmente de 21%, la masse salariale baisse de 12%, les cachets d’artistes de 33%… Un constat commun, même si la réalité de chaque structure est très contrastée.

Entre public et privé

L’enjeu est de taille. Certes, s’insinue avec insistance l’idée de financements privés, de mécénats pour financer la culture. De nombreux avantages sont d’ailleurs offerts aux entreprises (déductions fiscales et image positive), mais le nombre de mécènes a tendance à baisser. Et la question des devoirs de l’État se pose : le financement public est une reconnaissance du caractère essentiel de la culture, sa pratique, sa diffusion, sa conception, nécessaire au domaine public, participant à la construction de chacun et de la société.

La culture nous fonde et en cela se doit d’appartenir à tous, et par l’effort de tous, au même titre que l’éducation. La subvention n’est pas une solution de fainéant, mais la matérialisation d’un pacte qui lie les institutions et les collectivités locales à un réseau associatif indépendant, qui trouve sa logique dans des objectifs partagés : la culture est alors véritablement un enjeu de service public. On peut se demander si le mécénat aurait sur le long terme, et s’il devient la seule source de financement, la volonté ou même la capacité de soutenir une culture libre, exigeante et diverse.

La manière d’envisager la façon de financer la culture est essentielle. Faut-il la lier à un exercice de charité (octroyé selon le bon vouloir de mécènes plus ou moins éclairés) et la faire par ce biais entrer dans un système de marchandisation (avec toutes les compromissions que cela implique), ou à un dû car estimée nécessaire par l’ensemble du corps social ?

MARYVONNE COLOMBANI
Février 2017

Cette conférence-débat s’est tenue le 23 janvier, dans l’amphithéâtre de la Verrière, à la Cité du Livre d’Aix-en-Provence

1 La plateforme culturelle aixoise : Les Vagues à Bond, Images de Ville, Ad Fontes, Airelles Vidéo, Ainsi de Suite, Institut de l’Image, Les Écritures Croisées, Débrid’Arts, Théâtre du Maquis, In Pulverem Reverteris, Virgule et Pointillés, La Variante, le 3bisf, Théâtre Antoine Vitez, l’Auguste Théâtre, ATP d’Aix-en-Provence, Opening-Nights, Cie Bernard Menaut, Traffic d’Arts, Sennaga, Théâtre des Ateliers, Les 4 Dauphins, Fragments.

2 Activités 2016 des 19 structures :
-1 175 manifestations (dont 943 sur Aix, 165 sur le Pays d’Aix, 64 au niveau national et 3 à l’étranger)
-64 903 entrées, 15 737 scolaires, 4501 participants d’atelier (11 441 heures)
-54 créations ou œuvres nouvelles

Données économiques cumulées des 19 structures en 2016 :
-Budget global TTC : 2 552 064 €
-Subventions publiques : 68%
-Aix 22% des subventions
-CT, métropole 18%
-CD des Bouches-du-Rhône 16%
-Région Paca 17%
-État 19%
-Europe 1%

Photo : -c- Jacques Ganet-Cléban


Bibliothèque Méjanes / Cité du Livre
8-10  Rue Allumettes
13090 Aix-en-Provence
04 42 91 98 88
http://www.citedulivre-aix.com/citedulivre/