Vague à l’âme

Journal Zibeline actualit� culturelle

Nos pages ouvertes aux jeunes !

Depuis plusieurs semaines Zibeline a le plaisir d’accueillir 5 étudiants de Sciences-Po Aix en Master 2 de journalisme.

En collaboration avec la rédaction, ils ont écrit et maquetté les pages qui annoncent les Rencontres d’Averroès 2019 et donnent un éclairage sur sa thématique, Fin(s) de la démocratie.

Démocratie, Peuple, Liberté, Engagement politique sur notre rive et tout autour de la Méditerranée : des problématiques brûlantes pour qui se destine au métier de journaliste, mais aussi pour les classes de Lycées et Collèges marseillais dans lesquels les étudiants nous accompagnent pour des interventions d’éducation à l’information et aux médias tout au long du mois de novembre.

Vous retrouverez les articles des étudiants distribués chaque jour durant les Rencontres d’Averroès à La Criée : écrits et imprimés à chaud chaque soir !

Ceux des lycéens et des collégiens, écrits à l’issue des Rencontres d’Averroès, seront publiés dans nos prochaines éditions, et sur journalzibeline.fr.

La rédaction


Au cours du mois de novembre, les Rencontres d’Averroès reviennent pour leur 26e édition.

Comme chaque année, le rendez-vous est donné au théâtre de la Criée, sur le Vieux-Port.

Au programme, 4 tables rondes qui exploreront le thème de la démocratie : ses origines, son histoire, ses liens avec le peuple, et son éventuelle finalité…

Car il est effectivement possible de céder à l’inquiétude et de se poser la question : la démocratie a-t-elle un avenir ?

Dans un monde préoccupé qui subit le ressac nationaliste, la crise de la représentation marque une défiance générale contre les élites, l’Europe et peut-être même le principe démocratique en tant que tel. Trump, Poutine, Bolsonaro, Salvini, Johnson, Orban, Netanyahou, Erdogan, Kaczynski… La liste est longue de ces antidémocrates qui, choisis par le peuple, donnent de la voix dans un chaos idéologique menaçant…

Que signifie cette vague dite « populiste » qui inquiète tous les prétendus « experts » de la télévision ? Que nous dit-elle sur l’état de nos démocraties, sur notre façon d’exercer nos droits citoyens ? Le peuple est-il en train de reprendre la main ou, au contraire, de saboter ce qu’il a si durement acquis ?

La houle enfle tout autour de la Méditerranée. Là-bas, sur l’autre rive, d’autres troubles, aux logiques différentes. Remous, contestations et révolutions : Algérie, Soudan, Égypte… On assiste aujourd’hui à des soulèvements populaires, à des marées humaines qui inondent les rues et exigent le changement. Changement ? Pour aller où, pour faire quoi ?

A-t-on raison de croire à un avenir plus ouvert aux horizons dégagés ? À la possibilité d’une égalité des droits sur toutes les rives, quels que soient notre origine, couleur de peau, genre, orientation sexuelle, religion etc. Enfin ?

Oscillations incessantes entre espoirs et désillusions, entre avancées citoyennes et reculs démocratiques… Il serait facile de perdre le cap face à ces innombrables incertitudes. Que se passe-t-il ? Où en est-on actuellement ? Quels avenirs, pour la démocratie entre Europe et Méditerranée ?

La clarté. C’est tout l’enjeu des Rencontres Averroès.

On se retrouve alors à Marseille, ville-carrefour qui couve en son sein tous ces enjeux citoyens. Chercheurs, philosophes et écrivains seront là pour essayer d’ouvrir le dialogue et susciter la controverse. Il s’agit de libérer la parole, d’échanger, de s’ouvrir à l’autre pour peut-être trouver des réponses et, qui sait, commencer à construire des solutions. Et surtout, ne pas perdre espoir.

Ne serait-ce que pour la mémoire de celles et ceux déjà victimes de la folie du monde. Ne serait-ce que pour ne pas oublier tous ces hommes, ces femmes et ces enfants qui reposent éternellement dans le silence immuable de la Méditerranée.

Au programme

 Du vendredi 15 au dimanche 17 novembre sont prévus 4 jours de débats, articulés autour de 4 tables rondes.

Il s’agira pour la première, vendredi à 15h, de revenir à l’origine du principe démocratique afin d’interroger son caractère exceptionnel, grec ou universel.

Samedi à 11h, la deuxième table ronde reviendra sur les théories de la fin de l’Histoire de Fukuyama en les mettant en perspective, 30 ans après, avec la situation démocratique en Méditerranée.

La troisième, samedi à 15h, traitera de la place du peuple en démocratie : révolutions arabes, contestations au Soudan, islam politique, participation citoyenne…

Enfin, le dimanche à 11h, la quatrième table ronde posera la question essentielle de l’avenir de la démocratie entre les deux rives, entre espoirs et désillusions.

Les Rencontres Averroès sont aussi un évènement culturel avec deux soirées qui promettent d’être animées. Le 15 novembre à 19h, un hommage à l’écrivain Kateb Yacine, grand romancier et dramaturge algérien sera mis en voix par Mohamed Kacimi et Manon Worms.

La soirée continuera à 21h avec un concert du groupe égyptien Le cri du Caire et le jazzman Médéric Collignon.

Le Trio Joubran, virtuoses palestiniens du oud, joueront leur dernier projet nommé The Long March, le samedi à 20h30.

JEAN-LOU GRANVILLE
Novembre 2019