Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub

Anne Queffélec joue en clôture de la «Folle Criée» le 7 février à Marseille et présente son programme pour Zibeline

« De l’âme et du cœur » !

• 6 février 2015⇒7 février 2015 •
Anne Queffélec joue en clôture de la «Folle Criée» le 7 février à Marseille et présente son programme pour Zibeline - Zibeline

Zibeline : Scarlatti, Haendel et Beethoven ? C’est un étonnant programme que vous nous proposez à la « Folle Criée » !

Anne Queffélec : Il est en apparence disparate, mais présente des liens cachés. Haendel et Scarlatti sont des exacts contemporains, nés la même année en 1685, chacun étant un « champion » reconnu à son instrument propre (à la suite d’ailleurs d’un célèbre « duel » ) à l’orgue pour le premier, au clavecin pour le second. Beethoven avait quant à lui une grande admiration pour Haendel. Ils affichent une sorte de générosité commune dans l’écriture musicale. Et puis on y trouve le mot « Sonate » avec ses différentes déclinaisons : chez Scarlatti c’est une petite pièce pour clavecin sans développement qui n’a pas grand chose à voir avec la forme classique en trois mouvements développée par Beethoven au piano avec une force et une puissance solaire !

Mais vous jouerez Scarlatti au piano !

A.Q.  Oui ces partitions s’accommodent facilement au piano, la mélodie y chante naturellement, et elles laissent une formidable liberté à l’interprète. Dans sa préface Scarlatti parle essentiellement de la place du « plaisir » dans l’interprétation de ses fameuses et multiples sonates : c’est une invitation à la liberté… de les jouer au piano en particulier (même s’il n’a jamais connu cet instrument de son vivant).

Et ce sont des pièces « grand public » que vous nous proposez avec la Sonate « au clair de lune » et la « lettre à Élise » de Beethoven !

A.Q. C’est un choix de René Martin (directeur artistique de la manifestation), mais si ces œuvres sont très connues c’est pour de bonnes raisons ! Ceci dit les pièces de Scarlatti et Haendel sont plus rares… et donc à découvrir. Et puis il y a un lien avec la thématique de cette « Folle Criée », une déclinaison de la « Folle Journée de Nantes » (du 28 au 1er février) : « Les passions de l’âme et du cœur »!

Vous êtes fidèle à Marseille justement depuis que la « Folie » nantaise essaime sur le Vieux-Port !

A.Q. Au Théâtre de la Criée on sent qu’il se passe des choses et sa situation par rapport à la ville est un atout formidable : son port, son ouverture sur la mer…. c’est Baudelairien ! Et puis je m’y sens bien : c’est sans doute dû à mes origines bretonnes.

Savez-vous qui va jouer aussi à Marseille pendant ces deux jours ?

A. Q. Non… je dois dire. Je suis en pleine préparation de la « Folle journée de Nantes » qui est d’une telle envergure, par rapport à sa déclinaison marseillaise, que je n’ai pas eu le temps de m’en préoccuper pour l’instant (l’entretien été réalisé une semaine avant le début de la « Folle journée de Nantes », précédant d’une semaine la « Folle Criée »).

Entretien réalisé par JACQUES FRESCHEL
Février 2015

Programme / concert le 7 fév de 21h30 à 22h15. La Criée
Scarlatti : Sonate en la mineur K.54/ Sonate en ré majeur K.145/
Sonate en si mineur K.27
Haendel/ Kempff : Menuet en sol mineur,extrait de la suite HWV434
Haendel: Chaconne HWV435
Beethoven : Sonate n°14 en ut dièse mineur opus 27 n°2 “Clair de lune”
Beethoven : Bagatelle en la mineur WoO 59 “Pour Élise”

Photo : Anne Queffélec © Kourtney Roy


La Criée
30 Quai Rive Neuve
13007 Marseille
04 91 54 70 54
http://www.theatre-lacriee.com/