Vu par Zibeline

La culture 2014 en question à La Friche

Culture 2014 ? en débats à La Friche…

• 29 août 2013 •
La culture 2014 en question à La Friche  - Zibeline

La Friche et MP2013 organisent une série de débats en partenariat avec Libération, le Ravi, Zibeline, Radio Grenouille et La Provence

Ils ont pour but d’interroger public, artistes et professionnels de la culture, afin de préparer l’après capitale culturelle, et dans un second temps d’interroger les politiques sur leur projets pour Marseille et le territoire.

Une première série de débats, destinée à centrer les problématiques et mettre au jour des questionnements, a débuté le 27 juin par des interventions autour de L’espace public. D’entrée le thème se recentra autour des bâtiments publics, et l’architecte Corinne Vezzoni (Centre de conservation et de ressources du MuCEM) parla extension de la ville, lumière et espaces intérieurs, bref n’envisagea pas la question dans ses implications réelles. Ce que le sociologue Jean-Louis Fabiani ne fit guère davantage, négligeant de définir l’espace public, parlant de promenades vespérales et non de contenu culturel, de requalification des espaces et non de ce que les artistes peuvent y faire, «Comme à Berlin la légitimité culturelle est impossible». Certes, mais encore faudrait-il y proposer autre chose que des promenades, renchérit Caty Avram, présente dans la salle : «Je ne vais pas emmener des gens se promener dans des quartiers qu’ils connaissent par cœur, je veux qu’ils puissent y vivre des expériences artistiques»… Nicolas Mémain, qui se définit comme un promenologue, avait il faut dire commencé fort, par une provocation de peu de sens : «La culture, il y a ceux qui ne la comprennent pas, et ceux qui font semblant de la comprendre.» Ben non, il y a aussi ceux qui s’en régalent, ceux qui la fabriquent, ceux qui nous font vivre de leurs rêves et de leurs créations. Mathieu Poitevin, avec agressivité mais bon sens, fit remarquer que l’appropriation du centre ville ne concernait pas tous les Marseillais, qu’il n’y avait pas de point d’eau, pas de banc pour s’assoir, et que l’espace public était conçu pour qu’on le traverse et qu’on y consomme, pas pour y vivre. Pierre Sauvageot intervint, trop peu, pour rappeler qu’il fallait se demander comment les artistes s’emparent de l’espace public, que les artistes ont une place à y tenir, que les artistes doivent participer au débat public… qu’il n’y avait pas d’artistes sur scène, et que ces débats autour de la culture ne peuvent se tenir sans eux.

Finalement ce premier débat, décevant théoriquement et sur le fond, permit, par les réactions du public, de poser les questions qui auraient dû être posées par les intervenants…

Le prochain, qui sera animé par les soins de Zibeline, avec Radio Grenouille dans la salle, devra poser les concepts plus clairement, et tenter d’en cerner tous les enjeux : mécénat et financements, tout en se demandant ce que rapporte la culture, et à qui, non seulement en termes d’argent, mais en termes d’économie (voir ci après).

AGNÈS FRESCHEL
Juillet 2013

ATTENTION : le débat Économie privée et culture prévu le 29 août est reporté à une date ultérieure non précisée.

La Friche, Marseille

www.lafriche.org


La Friche
41 rue Jobin
13003 Marseille
04 95 04 95 95
http://www.lafriche.org/