Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

Barbara Hannigan et le Ludwig orchestra au GTP

Wonder woman!

Barbara Hannigan et le Ludwig orchestra au GTP - Zibeline

Elle est multiple, étonnante, tourbillonnante, électrique, femme à facettes, capable de diriger, chanter, jouer…. Elle joue de tout son corps, incarnant dans un contrepoint silencieux de gestes le visage de la musique. Elle est aérienne, les mains cherchant l’articulation juste, le phrasé le plus raffiné, dans une direction, certes pas toujours académique, mais ô combien généreuse et vectrice d’enthousiasme. Délaissant l’iconique baguette du chef d’orchestre, ses mains sont le prolongement de sa respiration, insufflant au groupe toute son énergie et sa sensibilité. Elle est la soprano canadienne qui fascine les plus grands compositeurs contemporains : elle est Barbara Hannigan.

Eux ont délaissé le costume de scène institutionnalisé, préférant les habits de couleurs au smoking de circonstance, eux vivent la musique et incarnent un véritable collectif soucieux de transmettre et d’interpréter les œuvres avec le plus de cœur possible, heureux de faire partager des moments d’émotion. Eux ont un nom plein de promesses : ils sont l’Ensemble Ludwig orchestra.

Elles, étaient parfois des moments de délicatesse, sorte de brise musicale vaporeuse comme le délicieux Syrinx de Claude Debussy, elles étaient aussi des personnages tragiques, symptômes d’une société en pleine déliquescence telle l’expressionniste Lulu-Suite d’Alban Berg, ou la Nuit transfigurée d’Arnold Schönberg (cette fois dans la version de 1943 pour orchestre) et aussi, parfaite antithèse, moment d’exubérance, de bonheur, comédie musicale aux accents de Broadway comme cette Girl Crazy Suite de Gershwin. Elles, c’était ces œuvres bigarrées d’un début de XXe siècle tourmenté, venues balayer les travées du GTP en cette soirée d’hiver.

Et il, le public conquis, remercia comme il se doit dans un tonnerre d’applaudissements tous ces artistes magnifiques portés par une Barbara la tête dans les étoiles…

CHRISTOPHE FLOQUET
Décembre 2017

Le Grand Théâtre de Provence (Aix-en-Provence), a accueilli Barbara Hannigan et le Ludwig orchestra le 13 décembre dernier.

Photographie : Barbara Hannigan © Musacchio & Ianniello


Grand Théâtre de Provence
380 Avenue Max Juvénal
13100 Aix-en-Provence
08 2013 2013
http://www.lestheatres.net