Vu par Zibeline

Un beau duo au PIC, le 10 janvier, en clôture des « Concerts-Brunchs du dimanche » de l'ensemble Pythéas.

Visions romantiques

Un beau duo au PIC, le 10 janvier, en clôture des « Concerts-Brunchs du dimanche » de l'ensemble Pythéas. - Zibeline

Dès l’attaque des Dichterliebe, le clavier donne le ton : quel beau travail pianistique de Nicolas Mazmanian sur la couleur et le fil harmonique schumanniens, celui d’un pianiste/compositeur respectant la lettre et l’esprit de la partition ! Dans cette transcription pour violon, l’archet de Yann Le RouxSédès ne prend pas le beau rôle, reste en retrait, laisse simplement chanter la corde sensible. Chez Schubert et sa Sonate en la mineur courant après le modèle beethovénien, le son, le style ont quelque chose du violoniste d’autrefois, obsédé par la pureté sonore et l’effacement de l’interprète. Le vibrato, discret, un peu serré, s’emboîte dans la note posée à plat : un geste appelant une justesse microscopique, surtout dans les pianissimi funambulesques !

Alors qu’on avance allègrement dans la chronologie d’un programme judicieusement intitulé « Vous avez dit romantique ? » la corde se fait vibrante, plus brute : c’est au tour de Nigun, extrait de Baal Shem d’Ernest Bloch, d’enchanter l’auditoire par ses accents hébraïques ! Enfin, dans la fameuse Sonate de Franck, sommet de la musique de chambre, le duo trouve sa plénitude expressive dans l’articulation des thèmes qui se répondent, à l’envi, au fil des mouvements.

Un beau succès public pour les « Concerts-Brunchs du dimanche » proposés par l’ensemble Pythéas au PIC (l’Estaque) et dont ce récital, le 10 janvier, clôturait le cycle (lire aussi : www.journalzibeline.fr/critique/mendelssohn-en-trios).

JACQUES FRESCHEL

Janvier 2016

c-X-D.R.


Pôle Instrumental Contemporain (PIC)
36 montée Antoine Castejon
13016 Marseille
04 91 39 29 13
http://www.ensemble-telemaque.com/