Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub

Her, Victor Solf à l'Espace Julien

Victor Solf, prêcheur divinement rock

Vérifier les jours off sur la période
Her, Victor Solf à l'Espace Julien - Zibeline

Le 30 janvier, c’était HER sur la scène enfumée de l’Espace Julien. Le genre de concert qui rappelle que la musique live mérite bien le sacrifice d’affronter les bourrasques glacées d’un morne soir d’hiver pour se rendre le nez dans l’écharpe jusqu’à la salle. Ils furent nombreux d’ailleurs, les courageux, pour la venue du magnétique Victor Solf. Magnétique c’est le mot, envoûtant même, tant la présence scénique du susnommé est écrasante. Rappelons qu’à la base HER c’est un duo amical, duo réduit à un depuis la disparition de Simon Carpentier, et que l’énergie de lion avec laquelle Solf assure le spectacle délivre un message clair : quitte à être celui qui reste, il faut assurer le show pour deux.

Nimbé d’un halo de lumière blanche et habillé de l’incontournable costard sur mesure, le chanteur a ouvert la soirée sur le très white-gospel We choose, plongeant l’assistance dans un silence de cathédrale alors que sa voix puissante emplissait tout l’espace. Un moment d’atmosphère suspendue qu’on retrouvera plus tard avec l’interprétation pudique de Shuggie et son émouvante litanie de « spend some more time with you / ‘cause i need it », titre explicitement dédié à Simon. Le reste du concert a égrené la plupart des morceaux de l’album, dévoilant parfois quelques surprises comme une perle à venir, Silence, ou l’admirable reprise de Sam Cooke et son Change is gonna come. D’un bout à l’autre, Victor Solf s’est fait l’avatar d’une pop-soul urbaine et élégante, fort d’un charisme qui n’aura échappé à personne. Paumes levées vers le ciel plus que de raison, son attitude théâtrale de preacher fiévreux aura mis le public en transe. À moins qu’il ne s’agisse de ses très sulfureux déhanchés qui n’ont rien à envier à ceux d’Elvis Presley.

C’était l’avant-dernier concert de HER, qui a fini son aventure au Zénith de Paris le 2 février. Car en effet, maintenant que l’album éponyme est terminé (Victor Solf avait promis à son copain de le mener au bout), d’autres voies s’ouvrent à celui qui désormais s’appellera Victor S.

ELLORA POSSENTI
Janvier 2019

Le concert de HER a été joué à l’Espace Julien, Marseille, le 30 janvier. Première partie assurée par Martin Mey.

Photo : © Julot Bandit


Espace Julien
39 Cours Julien
13006 Marseille
04 91 24 34 10
http://www.espace-julien.com/fr/