Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

Lucas Debargue à la Roque d’Anthéron

Vertiges sous la conque

Lucas Debargue à la Roque d’Anthéron - Zibeline

Auréolé de son prix au concours Tchaïkovsky 2015, le jeune Lucas Debargue nous livre ses lectures du répertoire, passionnées, vibrantes, emportées. Scarlatti dont il publie le 4 octobre prochain un album de quatre CDs, présentant 52 sonates du compositeur italien qui devint le plus espagnol des auteurs, ouvre le concert avec un choix de onze sonates où le tempo « allegro » domine. Le jeu précis et enlevé du pianiste rend ces pièces intemporelles, les inscrivant dans une étonnante modernité. Tout semble être ici en latence, les prémices romantiques, les fantaisies classiques, tout frémit d’une effervescence prémonitoire à laquelle le velouté du piano donne corps. Variations, thèmes, rythmes, varient avec une inventivité éblouissante. C’est le défenseur des « lois sacrées de l’Art éternel » qui lui succède comme naturellement, Medtner, avec sa Sonate n°5 en sol mineur opus 22. La verve de l’interprète, sa fraîcheur rendent avec maestria les envolées tissées sur le mode du contre-point. La poésie dense d’Après une lecture de Dante, extrait des Années de pèlerinage, 2ème année (Italie), de Liszt déploie son ample fresque dont le sous-titre Fantasia quasi Sonata, rappelle la place de l’improvisation dans sa composition aux pages fougueuses et exubérantes. L’impétuosité du jeu de Lucas Debargue y trouve toute sa démesure, puissante et nuancée. Des falaises s’affrontent, une houle profonde gronde, souterraine, éclate, brillante, inspirée. Tourments infernaux, histoire d’amour de Francesca da Rimini, y trouvent leur époustouflante plénitude. Trois bis étaient accordés, une lyrique Mélodie de Grieg, la démoniaque Valse de Méphisto (Mephisto Waltz n° 1) de Liszt et le troisième des Six moments musicaux opus 94 de Schubert. Onirique délicatesse !

MARYVONNE COLOMBANI
Août 2019

Concert donné le 1er août, parc du château de Florans, dans le cadre du Festival de la Roque d’Anthéron.

Photographie : Lucas Debargue © Christophe Gremiot