Loin-Confins, le nouveau roman de Marie-Sabine Roger aux éditions du Rouergue

Vérité sensible et mensonge romanesqueLu par Zibeline

Loin-Confins, le nouveau roman de Marie-Sabine Roger aux éditions du Rouergue - Zibeline

Le nouveau roman de Marie-Sabine Roger, Loin-Confins, commence comme un conte de fée, avec un roi déchu en exil de son royaume « fort fort lointain », pour ne pas plagier certaines références. Le monarque répond au nom à rallonge d’« Agapito 1er, Le Légitime, Souverain de Loin-Confins et des contrées annexes, Empereur honoraire d’Ergastule et Mitard », et dans les yeux de sa petite-fille Tanah (les prénoms choisis pour chacun de ses enfants se parent d’exotisme littéraire), ce père a les allures mythiques d’un personnage de légende. Il l’entraîne dans le ressassement des récits épiques de son passé glorieux, évoque la traîtrise de son frère (il y a toujours un oncle avide de pouvoir pour détrôner le souverain en place, la lignée des Hamlet est longue !). L’enfant est ainsi une princesse (quelle petite fille ne l’est pas ?), héritière d’un archipel situé au cœur de l’Océan Frénétique. La confrontation au réel s’effectue peu à peu, le pseudonyme de François Mollet destiné à dissimuler l’identité du seigneur en fuite n’en est pas un, et si les lieux cités par le conteur ne se retrouvent sur aucune carte, ce n’est pas en raison d’un complot universel… La fillette déteste sa mère trop ancrée dans le monde réel, et lui préfère ce Roi qui « sème en elle les graines d’un délire onirique » qui satisfait sa « grande faim insatiable de rêve, de cet ailleurs étrange et fabuleux ».

Le texte plonge avec sa protagoniste, en une troisième personne qui autorise une distance et une légèreté que la première ne pourrait atteindre sans une ironie douloureuse à laquelle on échappe. L’enveloppe du rêve nimbe le roman d’une profonde poésie, aborde les êtres avec tendresse et rend leurs fragilités avec une sobre délicatesse. Le HML où vit cette famille, dont le père est sujet à des éclats incontrôlables de folie et séjourne régulièrement en hôpital psychiatrique, se transforme par la grâce de l’imagination paternelle en un refuge magique, centre de géographies oniriques. Et s’il est un temps où l’on ne croit plus au Père Noël, la beauté de ce roman à l’écriture fluide nous ramène à l’évidence du merveilleux qui se glisse dans tous les interstices du réel à condition que notre regard en donne une nouvelle lecture.

MARYVONNE COLOMBANI
Septembre 2020

Loin-Confins
Marie-Sabine Roger
éditions du Rouergue
collection La Brune, 18€