Gold d’Emanuel Gat : un spectacle travaillé, perçu inégalement

Variations sur…Vu par Zibeline

Gold d’Emanuel Gat : un spectacle travaillé, perçu inégalement - Zibeline

Gold d’Emanuel Gat mêle pour cinq danseurs les Variations Goldberg de Bach, interprétées par Glenn Gould, et des extraits de l’émission radio expérimentale de l’artiste, Quiet in the land, troisième volet de Solitude Trilogy (1977) qui évoque la communauté Mennonite près de Rivière Rouge. Les mots et les sons composent un environnement poétique particulier, empli d’une atmosphère onirique dense, au cœur de laquelle éclot le geste, la conjugaison des genres, des êtres, qui se découvrent, se quittent, s’assemblent, choisissent leur voie propre. La construction contrapuntique des variations avec ses lignes mélodiques distinctes qui se superposent, se retrouve dans les variations des danseurs, avec des thèmes récurrents, un ressassement subtil, une polyphonie des gestes. Le public réparti sur deux côtés de la scène du grand studio du Pavillon Noir, voit tour à tour les phrases chorégraphiques de dos puis de face. Cette fugue énigmatique explore le monde des possibles en inventoriant la multiplicité des combinaisons imaginables. Lenteur des débuts, accélérations soudaines, effarements, écoutes, observations… L’autre devient la mesure de soi, dans une réciprocité empreinte de liberté. Les corps sont alors des instruments qui suivent de complexes partitions. La proximité avec l’assistance ajoute la dimension de l’intime à ce spectacle travaillé, perçu inégalement. Les spectateurs sortent envoûtés ou perplexes, reconnaissant tous la qualité de cette démarche qui cherche à transmettre par la vertu des mouvements une approche conceptuelle des rapports sociaux.

MARYVONNE COLOMBANI
Mai 2016

Gold a été donné les 2, 3 et 4 mai au Pavillon Noir, Aix-en-Provence

Photo : Gold -c- Emanuel Gat Dance

Pavillon Noir / Ballet Preljocaj
530 avenue Mozart
13627 Aix-en-Provence
08 11 02 01 11
http://www.preljocaj.org/