Le 1er festival Latinando vient de s'achever

Vamos Latinando !Vu par Zibeline

Le 1er festival Latinando vient de s'achever - Zibeline

Le concert de Bacanada  lançait la première édition du Latinando festival le 7 déc à Marseille dans une ambiance plus que festive.

Le contraste était saisissant ! La porte d’entrée de La Meson marquait la frontière entre deux univers : les rues marseillaises glacées par le mistral et la chaleur d’un faubourg brésilien incarnée par le Bacanada Quinteto. A l’intérieur, les cinq musiciens jouaient assis en demi-cercle, face à un public qui ne tenait pas en place, possédé par la musique. La Meson avait carte blanche pour organiser cette soirée d’ouverture. Et comme d’habitude, son choix était de qualité. Le Bacanada a revisité avec brio le répertoire brésilien pendant deux  heures, entre samba et choro : ce style populaire instrumental importé par les esclaves africains, plus ancien et plus tellurique que la samba et la bossa nova, est sans saudade, et plus près de la transe.

Les accords du cavaquinho (sorte de ukulélé brésilien) et de la guitare à 7 cordes portaient la voix du chanteur qui battait la pulsation sur son pandeiro (tambourin), pendant que le saxophoniste posait ses variations douces et sensuelles, au soprano ou au ténor. Naturels et décontractés, ils occupaient l’espace avec le sourire. Les morceaux calmes étaient suivis de titres plus rythmés où le percussionniste excellait, pour le plus grand plaisir des reines de la soirée : deux petites filles qui ont dansé d’un bout à l’autre du concert ! Une ouverture réussie qui a planté le décor « caliente » et coloré du Latinando. Ce festival, organisé par Sabaprod, s’est poursuivi jusqu’au 15 décembre avec des conférences, des débats et des concerts autour des cultures latines contemporaines.

KEVIN DERVEAUX

Décembre 2012

 

www.sabaprod.com