Vu par ZibelineRetour sur le colloque Henri Tomasi à l’Alcazar.

Une place dans le siècle !

• 25 septembre 2013⇒27 septembre 2013 •
Retour sur le colloque Henri Tomasi à l’Alcazar. - Zibeline

Le travail entrepris depuis quelques années par les défenseurs de la musique d’Henri Tomasi (1901-1971) porte ses fruits : on joue et on enregistre aujourd’hui ses opus. Juste retour de balancier pour un compositeur longtemps mis à l’écart par les partisans d’une radicalité excessive ! Cette injustice se répare donc, heureusement, en regard de l’originalité et la qualité d’une œuvre abondante. L’heure est donc venue de se poser de vraies questions sur sa production, son parcours de musicien et son langage, ses terrains privilégiés de création, sa place dans le siècle…  Autant de thèmes abordés lors du colloque international « Henri Tomasi et la Méditerranée » organisé par le Département Musique de l’Alcazar, du 25 au 27 septembre, en collaboration avec l’association Henri Tomasi,  les Universités d’Aix-Marseille, Paris-Sorbonne et de l’Observatoire musical français.

En guise de matière vivante, le public a été convié à un beau concert : on y découvrit Jean-Louis Beaumadier, funambule solitaire arpentant les hauteurs d’une Sonatine pour flûte et de Cyclades, une Ballade en duo lyrique par le saxophoniste Joël Versavaud  et la pianiste Evelina Pitti, Sodi Braide et des Pièces pour piano d’une jeunesse toute en clarté carillonnante et franchise mélodique. Au clavier, ce dernier accompagna également la soprano Johanne Cassar dans des Mélodies sur des poèmes de Francis Carco faisant flirter le tragique avec le quotidien, et des Chants corses dont le souffle populaire trouve son accord avec un traitement savant de l’écriture… Le lendemain, Magali Demesse, épatante altiste solo à  l’Opéra de Marseille, s’échappa du premier rang de l’orchestre pour livrer un brillant Concerto pour alto avec, au piano (réduction d’orchestre), Olivier Lechardeur.

Un plan large d’un demi-siècle de création dont le cœur et l’âme sont enracinées à Marseille et dans l’Ile de Beauté.

JACQUES FRESCHEL

Septembre 2013

« Hommage à Henri Tomasi » le 25 oct. à 20h30 au Mucem : Trio à cordes par l’Ensemble Pythéas ; Cyrnos, pour 2 pianos avec Nathalie et Fabrice Lanoé ; Retour à Tipasa (version claviers-percussions), avec Daniel Mesguich (récitant) la Chorale Anguelos et les anciens élèves d’Alexandre Régis.

http://www.marseilleconcerts.com

http://www.henri-tomasi.fr

Photo : Sodi Braide et Johanne Cassar. Copyright Marie-Anne Baillon.

Bibliothèque de l’Alcazar
14 Cours Belsunce
13001 Marseille
04 91 55 90 00
http://www.bmvr.marseille.fr/