Vu par Zibeline

Deux oeuvres du réalisateur Jean-Charles Hue projetées au Festival Polar en Lumières, à Vitrolles

Une œuvre sauvage en devenir

• 10 février 2015 •
Deux oeuvres du réalisateur Jean-Charles Hue projetées au Festival Polar en Lumières, à Vitrolles - Zibeline

Le réalisateur Jean-Charles Hue n’est pas venu, mais cela n’a pas empêché le public d’être là, le 10 février au cinéma Les Lumières, dans le cadre de Polar en Lumières, 6e édition du festival de Vitrolles, où alternent tables rondes, théâtre, concerts et cinéma. La BM du Seigneur et Mange tes morts constituaient le programme de la soirée. La confrontation des deux œuvres permet de mesurer combien l’univers d’un véritable créateur est en train de se développer. On y retrouve les Yéniches, communauté des gens du voyage dans le Beauvaisis. Et on apprécie la voie singulière que choisit J.-C. Hue entre documentaire et fiction ; il s’est immergé dans ce milieu au point qu’il peut filmer au plus près les lieux, les corps, sans retenue, dans leur quotidien. Mais on se rend vite compte que nous avons affaire à des personnages, que ce sont des comédiens -quels comédiens !- qui sont à l’œuvre. Fred Dorkel à l’état civil devient dans La BM du Seigneur Fred Dorkel, ébloui un jour par l’apparition d’un ange qui l’amène à quitter sa vie de «chouraveur» et rompre avec la tradition du clan. Dans Mange tes morts, il sort de quinze ans de prison et veut retrouver les habitudes de sa vie antérieure. Son demi-frère Jason est prêt à célébrer son baptême évangélique. La chronique de la vie des Yéniches du premier film devient un récit haletant dans le second, où perce clairement l’enjeu : la survie. Et c’est sans parler de l’esthétique remarquable de cet auteur… à suivre.

ANDRÉ GILLES
Février 2015

Le festival Polar en Lumières s’est déroulé du 7 au 15 février à Vitrolles

Photo : Mange tes morts de Jean-Charles Hue © Capricci films


Cinéma Les Lumières
Arcades de Citeaux
13127 Vitrolles

04 42 77 90 77
www.cinemaleslumieres.fr