Vu par Zibeline

Retour sur Entre eux deux, une histoire d'adolescents, jouée au Théâtre des Halles à Avignon

Une nuit au purgatoire

Retour sur Entre eux deux, une histoire d'adolescents, jouée au Théâtre des Halles à Avignon - Zibeline

Sur la scène deux lits rudimentaires. Dans le fond deux grandes fenêtres au verre opalescent qui laissent supposer que derrière brillent les lumières d’une ville. Nous sommes dans une chambre d’hôpital qui accueille pour une nuit deux adolescents, sans prénom : Elle et Lui. Ils sont là en transit, « comme on l’est au purgatoire », dit la jeune fille qui semble avoir une certaine expérience de la procédure.

Pour elle, c’est peut-être le purgatoire, mais le lendemain, ils ne rejoindront pas le paradis mais bien une institution spécialisée pour adolescents en difficulté. Ce qui justifie leur présence dans cette chambre cette nuit-là, c’est que Elle a tenté de tuer sa mère, celle qui l’a abandonnée quand elle avait six ans et Lui a tenté de se tuer lui-même, comme il le dit, le poids d’un secret étant trop lourd à porter. Ils sont là, entre un lieu et un autre, entre deux âges, entre eux deux.

Faire parler des adolescents sans tomber dans la caricature est un exercice périlleux. L’auteure, Catherine Verlaguet et la metteuse en scène Adeline Arias ont su éviter cet écueil. Les dialogues sont vifs et contemporains, mais aussi à la fois poétiques et sincères. Les deux rôles, incarnés par Élise Hobbé et Mathieu Béguier, sont alternativement drôles et émouvants. Bien que plus âgés que leurs personnages, les acteurs se les approprient en jouant avec leurs corps à l’image d’adolescents dégingandés qui ne savent qu’en faire.

Durant cette nuit, ils parlent, Elle beaucoup, Lui plus sobrement. Ils partagent leurs expériences chaotiques récoltées durant leur court passé. Eux deux si différents se comprennent pourtant.

Le spectateur observe les métamorphoses qui s’opèrent sous ses yeux durant cette nuit à l’hôpital : celle de Lui, celle de Elle. Alors, on pense à Françoise Dolto, à son célèbre complexe du homard. Car ces deux adolescents sont en train quitter l’enfance et les fardeaux dont la vie les a chargés. On sait qu’ils vont vers un futur qui ne se borne pas au transfert auquel ils seront soumis le lendemain matin ; ce sera un futur plus lointain et, pourquoi pas, annonciateur d’espérances.

CAROLINE GERARD
Décembre 2017

Entre eux deux, par la Cie À Présent, s’est joué au Théâtre des Halles à Avignon les 9 et 10 novembre

Photo : © Aurélien Serre


Théâtre des Halles
4 rue Noël Biret
84000 Avignon
04 90 85 52 57
http://www.theatredeshalles.com/