Liv Maria, cinquième roman de Julia Kerninon

Une femme, un destin

Liv Maria, cinquième roman de Julia Kerninon - Zibeline

Quelle jubilation de retrouver Julia Kerninon et son cinquième roman ! Sa nouvelle héroïne, Liv Maria, rentre dans l’amour des livres par l’intermédiaire de son père qui lui en fait la lecture tous les soirs. Ce père, venu de Norvège, lui lit aussi bien London que Beckett ou Faulkner, tandis que la mère gère le café familial sur une petite île bretonne et que Liv Maria accompagne ses oncles à la pêche avant d’aller à l’école sur le continent. L’agression dont elle est victime, à 17 ans, la détourne brutalement d’un chemin qui semblait tout tracé. Sa mère l’envoie à Berlin. Elle y découvre l’amour avec un professeur d’anglais, quarantenaire, père de trois enfants. Leur passion partagée des langues et des mots les a rapidement jetés dans les bras l’un de l’autre. Mais la fin de l’été rappelle son amant dans son foyer et, malgré sa promesse, Liv Maria ne recevra aucune lettre. Quelques mois plus tard la disparition de ses parents dans un accident la ramène sur son île. Trop d’événements douloureux en moins d’une année pour une si jeune fille, sauvage et secrète, la marquent à jamais. Aussi part-elle sans projet précis au Chili. Nouvelle langue, nouveaux amants, différents métiers qui lui feront gagner beaucoup d’argent. Sa rencontre avec Flynn dans une librairie la plonge « tête la première dans l’eau fraîche » de son cœur. C’est une évidence : elle a trouvé l’amour et le repos, le retour à la quiétude de l’enfance. Ils se marient et Flynn l’emmène dans son pays, l’Irlande. Elle est enceinte. Cependant le fantôme de son amour perdu et du secret terrifiant qu’elle n’a jamais pu partager la submergent. Et surtout elle ne se reconnaît pas dans cette mère tranquille et responsable qu’elle est devenue. Trop de contrées traversées, trop d’hommes : son passé la terrasse. Julia Kerninon nous entraîne à sa suite dans ce parcours échevelé vers son destin avec une maîtrise éblouissante, et Liv Maria, héroïne exaltée, nous poursuit dès la fermeture du livre.

CHRIS BOURGUE
Décembre 2020

Liv Maria
Julia Kerninon
L’iconoclaste, 19 €