Inauguration de la Galerie des musées de la Rue des arts à Toulon

Une bibliothèque originale au cœur de la Ga.M.Vu par Zibeline

Inauguration de la Galerie des musées de la Rue des arts à Toulon - Zibeline

Après l’ouverture de La galerie de l’École supérieure d’art et de design Toulon Provence Méditerranée*, la Ville de Toulon inaugure sa Galerie des musées (Ga.M.) dans la Rue des arts. Là où « il était indispensable que la Ville soit présente, selon son directeur des affaires culturelles Rémy Kerténian. Dans ce quartier ancien réhabilité, la galerie occupe le rez-de-chaussée de l’immeuble. Avec l’espace de médiation en mezzanine, cela représente 300 m2. C’est un lieu culturel partagé avec TPM puisque les étages supérieurs abritent l’ensemble des locaux administratifs de l’Opéra et une salle de répétition pour les chœurs ».

Contrairement aux craintes, son inauguration le 15 novembre n’a pas pour origine la fermeture temporaire du Musée d’art et de la bibliothèque actuellement en travaux. Le lieu a une vocation pérenne et « la programmation dédiée à l’art moderne et contemporain alternera exposition muséale et jeune création ».

Pour l’heure, l’exposition inaugurale Quel Lustucru (Max Ernst), à caractère patrimonial, a été confiée à Danièle Giraudy, chargée des collections de la Fondation des Treilles à Tourtour dans le Var. Ironie de l’histoire, c’est avec Le regard d’un mécène – La collection d’Anne Gruber Schlumberger au musée Cantini en 2006 que Danièle Giraudy clôtura son parcours de directrice des Musées de Marseille !

Dilemme cornélien, son choix s’est porté sur les ouvrages de bibliophilie, les dessins et les sculptures de Braque, Laurens, Léger, Picasso, Takis, Tanning, Tardieu, Dubuis et Ernst, auquel elle emprunte le titre de l’exposition. Le visiteur peut ainsi se familiariser avec « des images nées dans la première moitié du XXe siècle avec les cubistes, les dadaïstes et les surréalistes » et pénétrer, virtuellement, dans la bibliothèque de ce lieu secret, rarement dévoilé, qui recèle des trésors.

MARIE GODFRIN-GUIDICELLI
Novembre 2018

*Une illusion de liberté à l’intérieur de quatre murs (jusqu’au 31 octobre), place Savonnières.

Quel Lustucru (Max Ernst)
Les livres d’artistes de la Fondation Treilles
jusqu’au 20 janvier
Ga.M., Toulon
04 94 36 36 22 toulon.fr

Photo : © Quel Lustucru (Max Ernst) © 2018 Fondation des Treilles