Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub

Une balade le long du Sentier du Badaïre

Un Rocher au cœur de l’Arbois

Une balade le long du Sentier du Badaïre - Zibeline

Le long du Sentier du Badaïre, un intrigant cocon tout de mélèze vêtu accueille désormais le promeneur. Il est l’une des premières Hospitalités imaginée sur le GR 2013, pour servir de refuge d’observation et d’abri temporaire.

C’est au cœur du Parc départemental de la Tour d’Arbois, à un jet de pierre de l’actuel tracé du GR 2013 – cette fameuse boucle métropolitaine longue de 365km, traversant 38 communes du département – que nous mènent aujourd’hui nos pas. Après une trentaine de minutes de marche, le long du large chemin caillouteux du Sentier du Badaïre, se profile à l’horizon un étrange objet campé sur de courtes pattes, tutoyant le vide. De loin, il est beau, minimaliste et élégant, tapi dans l’herbe, à mi-chemin entre un nid sibyllin et un animal recroquevillé dans sa carapace. Sa forme géodésique s’inspire de celle d’un pylône électrique replié, tel un origami arborant une vingtaine de facettes. En se rapprochant, on peut caresser sa façade lisse, à base de mélèze brûlé, brossé et huilé, puis pénétrer dans son antre comme dans un cocon, à l’odeur rassurante de chalet de montagne. Conçu par le Bureau des Guides, structure en charge d’animer et d’aménager le GR 2013, ce Rocher se présente comme la première des Hospitalités que le sentier accueillera dans les prochaines années. Deux collectifs ont joint leur expertise et leur savoir-faire pour mener à bien cette construction, propriété du Département : les artistes marcheurs cueilleurs de SAFI, et le groupe d’architectes constructeurs ETC.

Au cœur du Rocher, plusieurs fenêtres permettent de mirer le paysage en des points stratégiques : à fleur de sol, on observe les herbes aromatiques danser avec le vent ; à hauteur d’homme, les paysages vallonnés, garrigue et chênes kermès, ou encore le Canal de Marseille et son tunnel en contrebas ; en levant les yeux, on regarde s’écouler le passage des nuages. Lors d’une pause sur le banc extérieur, on contemple la Sainte-Victoire à l’horizon, dans un silence scandé par le passage régulier des trains qui rallient la toute proche gare TGV d’Aix-en-Provence. Observer les empreintes naturelles et humaines qui ont façonné le paysage au fil des siècles, dans les nombreuses zones périurbaines qui composent le territoire des Bouches-du-Rhône, c’est bien la préoccupation du GR2013.

Dans la tradition locale du cabanon, ces Hospitalités, vouées à être toutes différentes, viendront jalonner le tracé du GR dans les 6 parcs départementaux qu’il traverse. Chaque halte permettra aussi au promeneur de prendre des photos pour nourrir la base de données de l’Observatoire Photographique du Paysage, qui opère depuis 2013 une « veille paysagère » participative (opp-gr2013.com).

JULIE BORDENAVE
Novembre 2018

Infos pratiques
En bus : depuis la station Europôle de l’Arbois, rejoindre le GR2013 en direction du Sud Ouest. Arrivée à la RD65d, prendre à droite vers l’entrée du Parc départemental, puis suivre le Sentier du Badaïre.
En voiture : arrivée par la RD9 ou la RD 65d. Se garer au parking du Parc, puis suivre le Sentier du Badaïre.

Boucle du Sentier du Badaïre : 9 km, 2h45, 118m de dénivelé.
À lire : Topoguide du GR 2013, Editions Wild Project et FFRandonnée

Photos :
1- © Marielle Hagboton
2- PICT0859 © JB
3- Carte © Gonzague Lacombe