Un quatuor vocal exceptionnel !

 - Zibeline

Pour l’ouverture du Festival de Musique Sacrée à l’église Saint-Michel à Marseille, le 11 mai, la Ville et ses élus étaient au premier rang. Jean-Claude Gaudin a longuement chanté les louanges anticipées de Marseille 2013 Capitale Européenne de la Culture… avant de céder la place aux chanteurs de métier. Dès lors, le public friand de fresques sonores à dimension spirituelle a ingurgité, en hors d’œuvre, un Te Deum plutôt pompier écrit par le jeune Bizet, avant de goûter aux magnificences du Stabat mater de Rossini.

Malgré une inéluctable disposition dans la nef résonnante, le Chœur, placé derrière l’Orchestre de l’Opéra, a déclamé au mieux le texte latin évoquant la déploration de la Vierge au pied de la Croix. Nader Abbassi, chef égyptien d’une rare élégance, très à l’écoute des voix, a dosé à souhait les plans sonores et fourni aux artistes un terrain propice à l’expression lyrique, au développement de couleurs contrastées. On a rarement entendu, sous nos latitudes, un quatuor vocal d’une telle qualité dans une œuvre très prisée dans son genre. Le timbre solide et cuivré de la soprano Elena Pankratova a impressionné, comme l’ampleur déployée par la charmante mezzo Giuseppina Piunti. La puissante basse russe Dmitry Ulianov s’est montré à l’aise sur plus de deux octaves de tessiture, quand le ténor Stephan Pop a mérité les plus beaux éloges, en particulier pour son air très lyrique, chanté avec un goût rare, une belle palette de nuances et des aigus somptueux.

JACQUES FRESCHEL

Mai 2012

 


Eglise Saint-Michel
1 Place de l’Archange
13005 Marseille
04 91 42 34 45