"Bois profond" de Raphaële Frier : lecture, expo et chansons à la librairie La réserve à bulles

Un post-scriptum qui compteLu par Zibeline

• 27 novembre 2021 •

En juin 2020, l’Agence Régionale du Livre, soutenue par la région Paca, mettait en place un dispositif destiné à aider les auteur·es littéraires et graphiques impacté·es par la crise sanitaire : Post-scriptum (écrire après) qui a fonctionné selon deux modalités. La première, « Dans les coulisses de la création », proposait aux autrices et auteurs de partager leur processus créatif. Une grande liberté formelle a été laissée à chacun·e pour évoquer son parcours, sa façon de créer, se présenter ou donner à lire, à voir des extraits de son travail, passé ou en cours. La seconde, « Parrainez un auteur », mettait en relation une structure (bibliothèque, musée, librairie…) et un·e auteur·e, invité·e à présenter son travail lors d’une rencontre publique. Quarante-trois auteur·es de la région ont ainsi été indemnisé·es (entre 1500 et 5000 €). On peut voir leurs portraits sur le site de l’ARL (livre-provencealpescotedazur.fr). De « Petits portraits d’auteurs » que l’on peut également suivre sur les réseaux sociaux, puisque l’Agence y en dévoile un chaque semaine depuis octobre, et continuera jusqu’en juin 2022. Parmi les 43 auteur·es retenu·es, 9 seulement ont choisi l’option « Parrainez un auteur ». Raphaële Frier est de ceux-là. Plusieurs fois repoussée, la présentation de son album Bois profonds, illustré par Amélie Jackowski et édité au Port a jauni, a enfin pu avoir lieu dans la librairie partenaire La Réserve à bulles. C’était un samedi de fin novembre et c’était bon de se retrouver là !

Promenons-nous dans les bois

C’est à une bien jolie promenade que nous ont conviés Manu Marin et Peggy Poirrier, les libraires, en compagnie de Raphële Frier et d’Amélie Jackowski, les autrices. Une promenade poétique, emplie des réminiscences, et des personnages, des contes traditionnels. Et une très agréable immersion visuelle et sonore dans la profondeur des bois. L’exposition d’abord. Sur l’un des murs fraîchement repeints de la Réserve (d’un bleu… profond !) sont présentées les planches originales de l’album. Un envoûtant camaïeu de gris-bleu et de noir. Superbe. Sur l’autre, une installation d’objets, d’images, sur lesquels, pendant la lecture, Raphaële Frier pointera parfois un faisceau lumineux. Un décor plein de fantaisie et d’onirisme, en harmonie avec l’atmosphère du livre. Après une séance de dédicaces, place à la lecture musicale. Raphaële est accompagnée de ses complices, dans la vie comme dans la création artistique. À la guitare et aux effets sonores, Richard Gérard. À la voix (et quelle voix !), le temps de deux délicieuses chansons, Marilou Gérard. À leur suite on pénètre dans les bois profonds, où l’on peut faire tant de rencontres… Assis au premier rang, les enfants ouvrent de grands yeux, vaguement inquiets parfois. Quant aux grands, ils savourent sans modération cette plongée dans l’univers perdu de leur enfance. Bref, un moment délicieux, qui a dignement fêté la sortie de cet album très réussi. Avant la lecture, Raphaële Frier a tenu à rendre hommage à Mathilde Chèvre, l’éditrice, malheureusement absente ce soir-là. Elle a aussi rappelé la spécificité des ouvrages édités au Port a jauni : tous sont bilingues (français- arabe). Et sur le site de la maison d’édition (leportajauni.fr), on peut en écouter la version sonore, dans les deux langues. Celle de Bois profonds ne tardera pas à y figurer.

FRED ROBERT
Décembre 2021

Bois profonds
Raphaële Frier (texte) et Amélie Jackowski (illustrations)
Traduit en arabe par Nada Issa
Éditions Le port a jauni, 9€

L’album a été présenté à la librairie La Réserve à bulles (Marseille) le samedi 27 novembre. Une exposition et une lecture musicale organisées dans le cadre du dispositif Post-Scriptum.

La Réserve à Bulles
76 Rue 3 Frères Barthélémy
13006 Marseille
04 91 53 28 91
http://www.reserveabulles.com/librairie/