Accès à la liberté, la poésie comme celle de Thomas Clerc, Poeasy

Un homme peu courantLu par Zibeline

Accès à la liberté, la poésie comme celle de Thomas Clerc, Poeasy - Zibeline

En cette période d’entre-deux-tours qui feraient pâlir les plus irréductibles optimistes, un détour impromptu par la poésie m’a été salutaire ; sous des dehors qui paraîtront -à tort- mièvres à certains, le Manifeste du printemps des poètes de Jean-Pierre Siméon, La poésie sauvera le monde, permet un retour aux fondamentaux par ce simple syllogisme : la lecture active du poème libère la conscience, et la conscience libre libère le citoyen. Cette semaine, c’est avec le recueil Poeasy de Thomas Clerc que je me suis affranchie. Je connaissais cet auteur pour Intérieur, texte hors du commun, qui fait le tour de son appartement parisien, dans les moindres recoins, les moindres détails, et qui, de digression en digression, loin d’être rébarbatif ou nombriliste, réjouit, surprend, attise la curiosité. La lecture de son dernier ouvrage est une respiration : conçu comme un abécédaire où se côtoient les thèmes les plus éclectiques (quotidien, amour, politique,…), le recueil s’enchaîne dans une logique de forme et de sonorités, mais pas de fond ni de sens, passant de For à For me, Force manquante, Fort comme la mer, Fraîcheur de vivre, Fraises au sucre sauvage, Freud et ses poètes, Froideur profile, Frottement, Fruit retourné, Fuck… Entre légèreté et profondeur, d’un trait d’humour à un jeu de langue, le texte prend corps dans le geste subtil d’un équilibriste du verbe à la personnalité complexe et bien tranchée. D’incongruités en acuité, la pensée virevolte et place ça et là des fulgurances… Thomas Clerc, l’écrivain, le performeur, donnerait-il à lire et entendre à la manière d’un Arsène Lupin ou d’un Monsieur Loyal représenté sur la couverture ? Quelques titres pour une première mise en bouche : Anti-Anti-Œdipe, Après Intérieur,  Clergyman, Coeurque, Clignotant de Noël, La femme de ma vie se trouve enfermée dans un film d’Eric Rohmer, Faire Bartleby, Taureau pas Bélier. L’écriture de ce recueil a commencé après plusieurs mois de vide consécutifs de la rédaction d’Intérieur, et deux jours avant les attentats du 7 janvier 2015, qui allaient ouvrir pour lui, pour nous, pour tous, une année tragique. Deux marqueurs temporels qui parlent d’eux-mêmes.

MARION CORDIER
Mai 2017

Poeasy, Thomas Clerc
Gallimard L’Arbalète , 24 €