Trois escales : Chypre, Rome et Marseille proposées par Nouv-o-monde à Courts Bouillon

Un dimanche à RoussetVu par Zibeline

• 10 octobre 2020⇒13 octobre 2020 •
Trois escales : Chypre, Rome et Marseille proposées par Nouv-o-monde à Courts Bouillon  - Zibeline

À Chypre, c’est sur les traces de Jimi, le chien de Kika, l’ex de Yiannis, Chypriote grec, que nous partons dans Where is Jimi Hendrix, le premier long de Marios Piperides. Car Jimi a eu la bonne idée de faire une escapade dans les quartiers turcs de Nicosie. Les animaux ne se soucient pas des frontières ! Parti à sa recherche, Yiannis va se retrouver confronté aux règlementations de l’UE : on ne peut pas « importer » un animal d’un territoire non-européen sur un sol « grec ». Comment ramener Jimi en « zone libre » ? Ce musicien à la carrière déclinante a trois jours pour régler cela car, criblé de dettes, il a son billet d’avion pour les Pays-Bas où il a décidé de repartir à zéro. Déambulant à travers les rues, il tombe sur la maison de ses parents, occupée par le Turc Hasan et sa famille. Hasan qui, croyant l’aider, va lui présenter un mafieux… La comédie devient thriller politique. En effet on rit beaucoup  devant les déboires du pauvre Yiannis et on se demande comment il va s’en sortir. Tout comme Chypre, au système corrompu, dont la division perdure depuis 1974. « Les histoires de vie que j’ai pu croiser, dit le réalisateur, ont été très variées, allant de la plus tragique à la plus absurde, ce qui a déclenché en moi le désir de raconter une histoire qui capture ces deux faces de la réalité ».

Transmission

À Rome, c’est dans le monde du football que nous emmène Leonardo D’Agostini dans son premier long, Il Campione,campant un jeune attaquant de l’AS Roma, Christian Ferro (Andrea Carpenzano), génie du football aux milliers de fans au contrat à plusieurs millions d’euros, inspiré par Mario Balotelli. Vivant dans le luxe avec des amis parasites et une petite amie aux 500 000 followers, il accumule les faits de délinquance et les attitudes agressives sur le terrain. Le président de l’équipe doit remettre Christian dans le rang et fait un casting d’enseignants pour trouver celui qui devra le calmer et le préparer au baccalauréat. Valério (Stefano Accorsi) séparé de sa femme, dans une situation financière précaire et n’ayant jamais entendu parler de la star, va se charger d’ouvrir les yeux de ce jeune qui traine, derrière lui, des années de misère en banlieue, une mère morte trop tôt et un père escroc, peu soucieux de son fils… Dans ce récit initiatique où deux solitudes se rencontrent, où se tissent des liens très forts, Leonardo D’Agostini, utilisant volontairement les clichés, voitures et vêtements de luxe, coke et techno, nous fait une peinture acide du monde du football mais nous raconte aussi une belle histoire de transmission.

À Marseille, c’est sur un bateau, celui des Marins Perdus, le roman de Jean-Claude Izzo adapté par Claire Devers (2012), que nous nous sommes embarqués. Après la projection, nous avons assisté à la superbe leçon de cinéma offerte par la réalisatrice, en présence de Sébastien, le fils de l’écrivain. Ecriture du scénario avec Jean Pol Fargeau, repérages dans les ports et les villes, rencontre avec Gabriel Yared, le compositeur, casting et direction des acteurs (Miki Manojlović, Marie Trintignant, Bernard Giraudeau…). On aurait écouté pendant des heures Claire Devers parler de son travail en cinéma : Bravo !

ANNIE GAVA
Novembre 2020

La manifestation organisée par Les Films du Delta s’est tenue à Rousset et à Trets du 10 au 13 octobre

Photo : Where is Jimi Hendrix © Les Valseurs films