Retour sur le baleti de " Polyphonic System " à la Machine à coudre

Un baleti fort en boucheVu par Zibeline

Retour sur le baleti de


Mon premier est un dieu du beat boxing ; mon deuxième, le diablotin de la nouvelle vague occitane et mes deux derniers, des hérauts modernes des musiques populaires traditionnelles provençales et languedociennes. Mon tout est une nouvelle formation baptisée Polyphonic System et composée de Ange B (Fabulous Trobadors, Que de la Bouche), Manu Théron (Gacha Empega, Lo Còr de la Plana, Chi Na Na Poun), Henri Maquet (à l’origine du festival Zin Zan, du Chant du roseau, du collectif Tapenade) et Clément Gauthier (Tornamai, Manja Pelos, La Novia). Malheureusement, ce dernier fut empêché de franchir le Rhône pour cause d’accident de voiture. Amputées d’un de leur membre, les «quatre bouches pour danser» ont donc transformé leur concert en baleti. Ce qui n’a pas traumatisé outre-mesure le public de la Machine à coudre venu justement pour en découdre avec l’austérité.

Si le quartet a pour base commune d’inspiration la culture occitane, leur approche personnelle en est plutôt variée. Ce qui donne une dimension hétéroclite et bigarrée tendant vers le joyeux bordel. Ce qui rend d’autant plus cohérent et unifié le projet. Réuni autour d’un répertoire tiré de vieux chants à danser et de compositions nouvelles, Polyphonic System se vit comme un ring sur lequel chacun envoie son coup et y répond en toute complicité fraternelle. La technique buccale d’un Ange B estomaque toujours, faisant de son micro l’émetteur apprivoisé de sons que l’on croirait provenus de machines. Avec Henri Maquet, ce sont les flûtes de toutes formes et sonorités qui n’ont plus de secrets pour lui. Mais les instruments à cordes et à peau ne l’effraient pas pour autant. Tous se retrouvent dans le chant qu’ils explorent en faisant fi des conventions mais avec une libre fantaisie toujours pensée dans le respect du genre. Une démarche dans laquelle Manu Théron excelle comme toujours, la voix inusable et l’énergie inépuisable.

THOMAS DALICANTE

Le baleti de Polyphonic System s’est déroulé le 19 avril à la Machine à coudre, à Marseille

Crédit photo : Santi Oliveri

Machine à Coudre
6 rue Jean Roque
13001 Marseille
04 91 55 62 65
http://www.lamachineacoudre.com/