Vu par Zibeline

Rien à voir avec l’amour, roman noir de Claire Gallen

Un 14 Juillet sans flonflon ni bal musette

Rien à voir avec l’amour, roman noir de Claire Gallen - Zibeline

Ça démarre fort : un blessé s’écroule devant une boite de nuit à la page 12 ! Rien à voir avec l’amour est un roman noir sans réelle intrigue policière car les dés sont jetés dès le prologue. On pressent immédiatement que le décompte du 8 au 14 juillet aura quelque chose de macabre… Au fur et à mesure que les jours passent, Claire Gallen injecte dans le présent les flashbacks nécessaires pour recomposer le puzzle.

Le destin des protagonistes de Rien à voir avec l’amour se noue autour du personnage central, Sandra, ex-étudiante en droit qui doit sa survie financière à Samuel, tenancier d’une boite de nuit dont elle tient occasionnellement le vestiaire. Rodolphe, son ancien mari, devenu un personnage public très en vue dans le sérail politique parisien. Tony, le barman au silence aussi imposant que ses yeux transparents. La jeune Noémie, dreadlocks et piercing, parachutée par hasard au cœur de ce trio improbable. Et puis il y a le Méphisto, un night-club moins céleste en plein jour que sous les sunlights de la nuit artificielle, quand les docks de la ville de bord de mer suintent la misère et le désœuvrement. Chaque page pue l’impuissance des « héros » à se défaire de leur vie minable, rabougrie, englués dans les mensonges, l’amour poisseux, leurs âmes grises comme l’horizon, comme la ville, jamais nommée par l’auteure qui glisse néanmoins un petit indice. Comme les lumières blafardes des petits matins à la gueule de bois qu’affrontent Sandra, Samuel, Tony et les autres. Tout le roman tend inexorablement vers ce 14 Juillet que l’on devine déterminant dans la vie du trio amoureux, dont on apprend, tardivement, que c’est la date du décès de la petite Marie, la fille de Sandra et Rodolphe. Sanglots, regrets, amertume, alcool, sexe, violence arbitrent leurs relations sous tension permanente, explosées en vol à l’heure de la vérité. Mais quelle vérité et qui croire ? Claire Gallen laisse habilement le lecteur indécis.

MARIE GODFRIN-GUIDICELLI
Janvier 2018

Rien à voir avec l’amour Claire Gallen
Éditions La brune au Rouergue, 21 €