Vu par Zibeline

Les élèves de l'ERAC ont interprété la pièce d'Hubert Colas à la Friche

Troublante alchimie…

 Les élèves de l'ERAC ont interprété la pièce d'Hubert Colas à la Friche - Zibeline

Intervenant régulièrement dans les formations dispensées aux élèves de l’ERAC (École Régionale d’Acteurs de Cannes), c’est tout naturellement qu’Hubert Colas a écrit pour les étudiants de l’ensemble 20 au terme de leur 3e année. Auparavant il a fait appel à Jean-Jacques Jauffret, cinéaste. De la scène à l’écran, de l’image à la chair même de l’acteur, le spectacle s’est mis en place, l’alchimie s’est réalisée. Les personnages sont à l’âge de leurs interprètes, jeunes adultes qui se cherchent encore en cherchant les autres. Mais ils ne sortent pas indemnes de leurs rencontres. L’un d’eux dit : «Je ne suis pas assez mature pour vivre une expérience sans me faire mal», c’est peut-être une des clés de la pièce… Le désir circule, les personnalités s’affrontent et se jalousent. L’écriture d’Hubert Colas adhère à ses jeunes interprètes, se frotte aux images de Jauffret, rejaillit avec d’autres mots. Au début du spectacle le spectateur s’aperçoit que les treize comédiens sont assis au premier rang et se retournent vers lui. Regards qui cherchent la complicité ? Un plan fixe sur deux corps nus et tristes, plus tard deux autres s’accouplent… Les corps s’offrent, se mesurent sous le regard du spectateur qui ne sait plus où est le film ni où est le théâtre ; l’acteur sort de l’écran dans le même costume, avec les mêmes mots. La scénographie transforme les murs de la scène par des effets de projections. L’illusion est parfaite, le pari tenu !

CHRIS BOURGUE

Mars 2013

No signal [? Help], coproduction ERAC et Diphtong Cie, s’est joué du 13 au 16 février à La Friche salle Seïta, Marseille


La Friche
41 rue Jobin
13003 Marseille
04 95 04 95 95
http://www.lafriche.org/