Vu par Zibeline

Dans le ventre du loup, l'histoire des trois petits cochons au féminin

Trois truies !

Dans le ventre du loup, l'histoire des trois petits cochons au féminin - Zibeline

Les trois petits cochons sont en fait des filles ! Qui ont de l’énergie à revendre. Marion Lévy s’est attachée à actualiser le conte traditionnel du XVIIIe siècle adapté par Disney en 1933, le transformant en parabole sur l’apprentissage de la liberté et de l’indépendance. Et cela ne va pas sans quelques écueils… Très soudées mais avec des personnalités différentes, les trois cochonnes affirment leur volonté d’autonomie dans une danse rythmée, avec des enroulements de bras et des déhanchements généreux, dans un ensemble impeccable. Attachée au dialogue entre texte et danse, Marion Lévy a sollicité Marion Aubert pour tout récrire. Ainsi la louve rock and roll ne se contente pas de vouloir les dévorer, et les incite à s’affranchir de l’enfance et à suivre leur chemin. Les trois maisons vont se construire, et la plus solide est un blockhaus avec des miradors. Est-ce vraiment ça la vie ? Ne vaut-il pas mieux courir quelques risques ? D’autant que le loup attaque avec artillerie lourde, fumigènes, musique infernale… Un magnifique travail, souligné par la scénographie aux couleurs changeantes et au dispositif astucieux.

CHRIS BOURGUE
Mars 2013

Dans le ventre du loup s’est donné au Pôle jeune public, Le Revest, les 12 et 13 mars, au Massalia, Marseille, du 17 au 19 et à La Passerelle, Gap, le 22