Critique: Au Off d'Avignon, Tchekhov génialement revisité par le Colonel Astral au théâtre des Doms
Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

Au Off d'Avignon, Tchekhov génialement revisité par le Colonel Astral au théâtre des Doms

Trois Sœurs, à la folie !

• 7 juillet 2016⇒27 juillet 2016 •
Au Off d'Avignon, Tchekhov génialement revisité par le Colonel Astral au théâtre des Doms - Zibeline

Elles sont bien là les Trois Sœurs de Tchekhov, Macha, Olga et Irina -l’ombre de leur frère Andreï, aussi, et chaque personnage de la pièce composant le puzzle final-, incarnées par trois marginaux dingues de théâtre, Bernard, Edith et Sabine, qui vont combler leur fol ennui et leur rêve, puissant, de retrouver leur Moscou natal (Nasha Moskva). Dans un savant fatras agencé par les bouts de décors des autres compagnies belges qui jouent pendant ce Off d’Avignon au Théâtre des Doms, les voilà qui allument les loupiotes d’une véritable jubilation théâtrale : une mise en abyme de l’œuvre de Tchekhov jouées par des stakhanovistes de la scène (Marie Bos, Estelle Franco et Francesco Italiano), dans une mise en scène collective (Colonel Astral) aux allures brouillonne mais de haute volée. Chacun dirige avec ferveur et drôlerie cette fabuleuse machine à fabriquer le théâtre où s’enchevêtrent et s’emmêlent différents degrés de narration dans une forme totalement disloquée, infernale, absurde et terriblement ingénieuse. Tout y est de l’œuvre originelle, la recherche de l’amour, l’ennui mortel et l’oisiveté capricieuse, la nostalgie du temps qui passe, le désespoir, la nécessité du travail, de l’instruction, les grands débats philosophiques… s’y rajoute la difficulté d’existence de ces trois pensionnaires d’hôpital psy qui « switchent » de la réalité à la fiction, sans prévenir, glissent des coulisses à la salle en nous faisant hurler de rire, passent de la forme au fond dans un tourbillon de douce folie et d’absurdité tenace. Trois « objets du destin », dédoublés et terriblement humains, qui basculent leur vie dans la nôtre. Grandiose !

DELPHINE MICHELANGELI
Juillet 2016

Nasha Moskva s’est joué au Théâtre des Doms, lors du Festival Off d’Avignon, du 7 au 27 juillet

Photo : © Delphine Michelangeli


Théâtre des Doms
1 bis rue des Escaliers Sainte-Anne
84000 Avignon
04 90 14 07 99
www.lesdoms.eu