First Trip, maquette d’un spectacle en construction, adapté de Virgin Suicides, le roman de Jeffrey Eugenides

Trip first classeVu par Zibeline

First Trip, maquette d’un spectacle en construction, adapté de Virgin Suicides, le roman de Jeffrey Eugenides - Zibeline

28 septembre 1974, Michigan. À la Brownell High School, la directrice a organisé une « Journée de la Douleur ». Rendez-vous au gymnase. Distribution d’un petit prospectus vert tendre avec le nom de l’infirmière scolaire, on s’installe devant l’estrade, la conférence commence. Toute pimpante, la chef d’établissement remercie les sponsors, et Mrs Conley, « Joe, tu remercieras bien ta maman pour les cakes ! », et se lance d’un ton guilleret dans l’énumération d’une liste de chiffres sur le nombre de suicides en Amérique…

Ce soir, dans le gymnase du lycée Jean Monnet à Montpellier, Katia Ferreira présente une maquette de First Trip, son futur spectacle, prévu pour le Printemps des Comédiens 2018, adaptation du roman de Jeffrey Eugenides, Virgin Suicides, si bien rendu sur pellicule par Sofia Coppola. C’est un travail déjà très poussé qu’on a pu découvrir dans ce lieu si opportunément choisi. Dans l’odeur du caoutchouc des tapis de sport, le son qui se perd dans les hauteurs du terrain de basket, nos souvenirs de maillots puant la sueur à échanger à la mi-temps, les 9 comédiens sont au plus près de cette histoire de mal-être adolescent dans l’Amérique corsetée des années 70.

Les quatre sœurs Lisbon, toutes suicidées, reviennent hanter les rêves des garçons du lycée, si belles, si mystérieuses, si inaccessibles… Les flash-back s’insèrent parfaitement à ce présent reconstitué, les espaces mutent naturellement de la cave des sœurs disparues à la salle de bal de promo, le dedans et le dehors s’échangent les places, les âges fluctuent, les acteurs jouent au présent et en souvenirs, dans une atmosphère très marquée US, avec pom pom girls, Plimouth et robes longues à fleurs.

Les garçons étudient les moindres traces des quatre filles comme des trésors, les sœurs passent comme des fantômes, et la jeunesse s’éteint avant d’avoir éclot. Les élans sont retenus, les règles, même transgressées, sont des carcans mortels.

C’est une belle idée de rendre publique cette étape du travail, de nous rendre spectateurs privilégiés d’une réflexion en cours, avec ses (petites) faiblesses et ses belles pistes à creuser.

ANNA ZISMAN
Juin 2017

First Trip, maquette d’un spectacle attendu pour le Printemps des Comédiens 2018, a été présenté dans le cadre de l’édition 2017 du festival, entre le 1er et le 3 juin au Lycée Jean Monnet à Montpellier.

Photo : © Marie Clauzade