Vu par Zibeline

Benoît Lambert dans une mise en scène époustouflante : Que faire ? le retour

Tri sélectif

Benoît Lambert dans une mise en scène époustouflante : Que faire ? le retour - Zibeline

Au diable la philosophie dans le boudoir et bienvenue au bonheur, toujours une idée neuve dans ce monde sans Lumières. On se prend à rêver à la scène d’après, celle qui suivrait la dernière de Que Faire ? le retour qui nous promet de sacrés illuminations et surtout un Boum en avant plus radical que celui de Charles Trenet ! En voilà une soirée qui relance la machine -façon nostalgie c’est vrai mais avec des trucs de théâtre pas grippés– à bricoler son monde de vigueur, de rigueur et de fantaisie !

Si Lénine est dans son mausolée, sa question court encore sur les jambes de François Chattot et Martine Schambacher dont l’immense talent consiste à littéralement rajeunir sur scène dans la liberté suprême de leurs corps : mais que font-ils donc justement dans cette cuisine de vieux couple ? Elle ramène du marché les Méditations métaphysiques de Descartes pendant qu’il démonte un réveil ; du fond du cabas, l’injonction à détruire les anciennes opinions que Benoît Lambert dans une mise en scène époustouflante prend au pied de la lettre : les livres valsent au gré de «on garde» «on jette» et les grands textes dans la bouche de nos deux héros dansants retrouvent une saveur oubliée. Mickeymousing ou music-hall à paillettes façon Nina Hagen, performances conceptuelles parodiques (Semiotics in the Kitchen et son alphabet décapant ; Joseph Beuys, son feutre et son coyotte) chansons tendres de nos années, tout est bon pour dire et provoquer le plaisir de penser ensemble à deux ou à dix mille.

Traiter les idées avec tendresse et les spectateurs avec respect est donc encore possible : merci de l’avoir rappelé avec un tel brio !

MARIE JO DHO
Avril 2013

 

Que faire ? le retour a été présenté par les ATP d’Aix-en-Provence et joué au Théâtre Antoine Vitez les 2 et 3 avril