Milin et le Trio Atger au Petit Duc

Travailler la lumièreVu par Zibeline

Milin et le Trio Atger au Petit Duc - Zibeline

Gérard Dahan et Myriam Daups, directeurs du Petit Duc, savent découvrir et accompagner les talents avec une pertinente bienveillance. Le 24 janvier, ils offraient la scène à un double concert, réunissant deux coups de cœur. Venu de Montpellier, le duo MilinEmilienne Chouadossi (chant) et Rémi Ploton (piano, clavier, composition)- proposait un répertoire où se croisent leurs propres compositions, des airs du Moyen Âge, des chansons actuelles (superbe réinterprétation de Babooshka de Kate Bush). Les orchestrations du musicien ourlent d’une vibration nouvelle la voix aux intonations profondes de la chanteuse qui se glisse dans les différents registres avec une sensibilité espiègle et chaleureuse dans ses créations ou ses reprises (Becca Stevens, Sia…). Un deuxième temps était consacré à la jeune formation (un an) en trio du saxophoniste Maxime Atger (qui raconte sa première rencontre avec Gérard Dahan dans un train les menant à Paris), avec Sébastien Lalisse (piano) et Pierre-François Maurin (contrebasse). Tour à tour les œuvres des trois musiciens fondent une esthétique à la poésie onirique où improvisation et canevas narratif se mêlent. Les trois premières pièces seront ainsi jouées à la file, rompant avec la tradition jazzique qui demande des applaudissements à chaque volte éloquente. Piano aux amples phrases qui alternent avec des rythmes ostinato, contrebasse aux étonnantes variations entre pizzicati et archet, saxophone aux accents veloutés… le silence ici devient écrin, les sons, comme gardés jusque dans leur ultime vibration, retrouvent leur puissance d’émerveillement. « Je travaille beaucoup avec des tableaux, sourit Maxime Atger, ces derniers morceaux ont été composés à partir de toiles de Pierre Alechinsky et de photos de Man Ray. Le travail pictural est appliqué à la musique, son jeu entre les pleins et les vides, pour aller vers une épure, ne garder que les notes essentielles »… Le saxophoniste Raphaël Imbert rejoignait l’ensemble, magie des volutes qui se marient en harmonies fulgurantes… Bonheurs.

MARYVONNE COLOMBANI
Janvier 2020

Concerts donnés le 24 janvier au Petit Duc, Aix-en-Provence

Photographie : Le Trio Atger invite Raphaël Imbert © Myriam Daups

Le Petit Duc
1 rue Émile Tavan
13100 Aix-en-Provence
04 42 27 37 39
www.lepetitduc.net