Vu par Zibeline

Le dernier opus « jeunesse » de l'Ensemble Télémaque, ludique cours d'histoire musicale

Tout une Histoire !

• 20 octobre 2016⇒21 octobre 2016 •
Le dernier opus « jeunesse » de l'Ensemble Télémaque, ludique cours d'histoire musicale - Zibeline

« L’Histoire de la musique en 22 minutes » est, comme son titre l’indique, une espèce de « cours » d’histoire musicale, en raccourci, destiné à tous les publics, mais où le professeur disposerait d’un orchestre pour faire sa leçon (l’Ensemble Télémaque dirigé du piano par Raoul Lay). « L’Histoire de la musique en 22 minutes » est aussi un spectacle ludique… autant que pédagogique ! Formaté en 3×22 minutes (avec entracte), il couvre près de 200 ans d’histoire de la musique occidentale, dite « tonale », en trois volets qui s’emboîtent : baroque/classique, romantique et moderne.

Un scientifique mélomane, un peu illuminé, a trouvé le moyen de voyager dans le temps en incarnant quelques piliers du panthéon musical. Avec sensibilité et adresse, le comédien Olivier Pauls (mis en scène par touches délicates par Agnès Audiffren) se moule successivement dans l’ombre statuaire emperruquée de Bach, la jeunesse géniale et torturée de Mozart, les affres romantiques du grand sourd Beethoven, la fragilité misérable de Schubert, l’égo-puissance sensuelle de Wagner, le dandysme inventif de Debussy, la conviction sauvage et élégante de Stravinski et la carrure du petit « horloger » Ravel. Le texte, argumenté, précis autant que fantaisiste, écrit par Raoul Lay, dessine en quelques traits les portraits de ces musiciens à la lumière de leur langage musical qu’on découvre au fil d’une vingtaine d’extraits incontournables du répertoire : la Toccata en ré de Bach, le 21è concerto de Mozart, la « 5ème » de Beethoven, « L’Inachevée » de Schubert, la « Chevauchée » de Wagner, le Prélude à l’après midi d’un faune de Debussy, Le Sacre du Printemps de Stravinski, le Boléro de Ravel…

histoire-06

On vibre à l’écoute de ces œuvres interprétées par  Charlotte Campana (flûte), Blandine Bacqué (hautbois), Linda Amrani (clarinette), Yann Le Roux-Sèdes et Jean-Christophe Selmi (violons), Christian Bini (percussions), Pascale Guérin (alto), Guillaume Rabier (violoncelle). Petits ou grands, au passage, découvrent ce que signifient la « polyphonie » et le « contrepoint », un « concerto », le « chromatisme » ou un « leitmotiv »… et prennent surtout du plaisir, théâtral et musical. On sort du spectacle avec quelques images fantastiques, comme lorsque s’agrègent judicieusement le « Testament » suicidaire de Beethoven aux pulsations mortuaires, aux accents douloureux du mouvement lent de sa 7ème symphonie, lorsque la sensualité du Prélude de Tristan et Isolde se lit à même le corps à demi-nu de l’acteur, mimant une danse extatique, ou quand, enfin, une caisse claire, solitaire et burlesque, s’oublie dans la répétition entêtante du rythme du Boléro...

Un modèle de spectacle à montrer partout !

JACQUES FRESCHEL
Octobre 2016

« L’Histoire de la musique en 22 minutes » aux Théâtre des Bernardines à Marseille les 20 & 21 oct.

Photo © Stéphanie Tétu

www.lestheatres.net
www.ensemble-telemaque.com


Théâtre des Bernardines
17 Boulevard Garibaldi
13001 Marseille
08 2013 2013
http://www.lestheatres.net/