Vu par Zibeline

Mahler et Rachmaninov à l'Opéra de Marseille

Tourments post romantiques

Mahler et Rachmaninov à l'Opéra de Marseille - Zibeline

Daniel Raiskin, à la baguette, dirige le Philarmonique de Marseille. Après le beau succès de Carmen, nous voilà plongés dans la musique post romantique avec le 3e concerto de Rachmaninov que le compositeur créa à New York en 1909 et la première symphonie de Mahler, élaborée à 25 ans ! Le chef russe impose sa musicalité, sa fougue qu’il transmet au jeune pianiste ukrainien Igor Tchetuev, remarquable, toucher d’une grande poésie et technique sûre pour se défaire des difficultés du concerto, jeu détaillé, très expressif. Une belle connivence dans les trois mouvements : lento plaintif de l’Intermezzo, cavalcade du dernier mouvement aux terrifiantes octaves et arpèges survoltés. Mahler, c’est le mélange du populaire et du raffinement écrit. Sa 1re symphonie dite «Titan», que l’orchestre a déjà jouée plusieurs fois, est un résumé des tourments, des joies du compositeur, nostalgie de fête paysanne, danse villageoise du Danube (2e mouvement puissant, agité) où chaque pupitre donne une parfaite couleur, 3e mouvement qui reprend, en mineur, la mélodie de Frère Jacques, solo de contrebasse ponctué par les timbales, puis canon majestueux à tout l’orchestre d’une profonde mélancolie. Et ce Final gigantesque, entre chaos et libération: terre et esprit. Tous les antagonismes de Mahler sont là : puissance et magie des sons, subtilité burlesque, questionnement philosophiques permanents, nature rassurante et violente: titanesque ! Le chef et l’orchestre, très inspirés, se déchaînent, les cuivres au sommet : le public est debout une fois encore, l’œuvre est faite pour ça !

YVES BERGÉ

Octobre 2012

 

Ce concert a eu lieu le 20 octobre à l’Opéra de Marseille


Opéra de Marseille
2 Rue Molière
13001 Marseille
04 91 55 11 10
http://opera.marseille.fr/