Un conte à la manière d'un road movie ébourrifant sur les routes du far west par la Cie ARTHEMA.

Toujours des histoires de pommes !Vu par Zibeline

Un conte à la manière d'un road movie ébourrifant sur les routes du far west par la Cie ARTHEMA. - Zibeline

Il est tout petit, vit heureux avec ses grands-parents. Un vieux pommier promet une abondante récolte… Mais voilà, dans un conte, il faut un élément déclencheur ! Ce sera l’ouragan,  Nasty Bad Weather, qui dévaste tout sur son passage. Le petit garçon, Jack, décide d’aller le trouver et de « lui faire payer » ses dégâts. Pour ce faire, il doit traverser l’Amérique, atteindre le Missouri. Il croisera de nombreux personnages sur son chemin, le cow-boy triste, les Indiens, les desperados, un renard trop gentil pour être honnête… comme dans tous les bons contes, les épreuves si insurmontables qu’elles puissent sembler, sont remportées par la vaillance du jeune personnage. Son courage et son bon cœur permettront d’apprivoiser la maman du terrible vent qui, bien évidemment la craint plus que tout, de soulager dans un bel élan spontané d’altruisme les misères qui l’entourent, de vaincre la fourberie (on retrouve le modèle de Bâton Tape !), et de retrouver son logis doté d’une nouvelle manne : un immense verger de pommiers… l’enfant avait enseveli chaque pomme dispersée par la tempête en signe de deuil, et chacune a donné un arbre. Le conte, mis en scène avec une belle inventivité par Marie Vidal, est porté avec une incroyable virtuosité par Alain Vidal. Une simple coiffe, un accessoire minime autorisent des transformations d’attitude, de voix, de rythme, suggestives, renvoyant aux codes du western avec humour. Une telle familiarité s’établit avec le public des scolaires venus ce jour-là, que l’acteur est obligé de se justifier sur scène du choix des actions des personnages, de son refus d’entendre les avertissements lancés par les enfants lorsque Jack se fait gruger par le renard… il leur explique la différence entre la réalité et la fiction… (Une amorce du paradoxe du comédien !) « Moi, je vous entends, mais Jack de l’histoire ne vous entend pas ! » Le spectacle s’adresse à tous à partir de quatre ans…s’il faut des pommes pour ne pas mourir de faim, il faut des contes pour grandir ! et l’on grandit en apprenant… ainsi, les mots-clés sont donnés en anglais. Un glossaire, une bibliographie (par le service culturel de la ville de Gardanne) pour les élèves ont été distribués auparavant aux professeurs des écoles ainsi qu’une des chansons interprétées sur scène par Alain Vidal. Que ne fait-il pas ? Dramaturge, conteur, comédien unique se distribuant tous les rôles, chanteur, instrumentiste, bruiteur…Road-movie, one man show, peu importe la manière dont on baptise ce moment ; c’est assurément un cadeau aux spectateurs !

MARYVONNE COLOMBANI

Little Jack et l’ouragan par la Cie ARTHEMA, le 24 janvier, Maison du Peuple, Gardanne

Photo : Cie ARTHEMA

Aux Vents des Mots
32 boulevard Carnot
13120 Gardanne
04 42 52 65 47
auxventsdesmots.canalblog.com

Maison du peuple
Avenue Léo Lagrange
13120 Gardanne
04 42 65 77 00
http://www.ville-gardanne.fr/Maison-du-peuple