Premier album de Polifonic System, quatre bouches à danser

Totem Sismic

Premier album de Polifonic System, quatre bouches à danser - Zibeline

Il manquait une corde à l’arc de Manu Théron (Gacha Empega, Lo Còr de la Plana, Sirventés…). Celle de mener le bal. Et comme le Marseillais raffole des défis collectifs incongrus, il réunit trois complices parmi les plus inventifs de ceux que comptent les musiques occitanes, pour former un quatuor joyeux et débridé, dénommé Polifonic System. On connaît Henri Maquet pour ses travers camarguais à fabriquer des sons iconoclastes à partir d’instruments et machines de tous genre. Il retrouve ici ses doubles flûtes et guitarrón de prédilection. Le Cévenol Clément Gauthier taquine avec élégance la chabrette, ce modèle réduit limousin de cornemuse. La quatrième bouche n’est autre que le beatboxeur toulousain, Ange B, cofondateur des mythiques Fabulous Trobadors. Ici, le répertoire populaire à danser est réinterprété, réinventé, à la manière du chant à répondre, le kan ha diskan, de tradition bretonne. Mais les influences de Totem Sismic sont autant d’incursions dans les musiques traditionnelles et urbaines, tribales et électro. On y croise une testeuse malgré elle de farine stupéfiante, une bergère courtisée, un clin d’œil au mariage pour tous et une Polkamploa à donner envie de rester au RSA. Depuis plusieurs années, Polifonic System envoie valses, polkas, farandoles, rigodons et bourrées sur les scènes sauvages, de troquets en carnavals. Il ne restait qu’à graver l’aventure sur disque, ce à quoi les invitera la Compagnie du Lamparo. Un exhausteur de moral.

LUDOVIC TOMAS
Janvier 2020

Totem Sismic
Polifonic System
Buda musique/Socadisc/Compagnie du Lamparo, 14,99 €