Piano en fleurs a donné carte blanche à Perrine Mansuy et Boyan Vodenitcharov

Totale improVu par Zibeline

Piano en fleurs a donné carte blanche à Perrine Mansuy et Boyan Vodenitcharov  - Zibeline

Pour sa première édition, le festival Piano en fleurs, fondé par la pianiste Amandine Habib, mise sur un versant peu célébré et pourtant inhérent au répertoire de clavier. À savoir l’improvisation, qui érige un lien ténu entre classique et jazz, mais sait aussi se faire porte ouverte sur le contemporain. D’où son implication dans des master classes au Conservatoire de Marseille, qui auront abouti à de belles découvertes – nous y reviendrons.

Donné en première partie de soirée, le récital de Perrine Mansuy mise moins sur l’improvisation à proprement parler que sur l’enchaînement de morceaux divers. Chaque pièce se voit précédée d’une explication souvent touchante de ses prémices, de l’observation de la démarche chaloupée d’un chat au retour en Algérie, terre des ancêtres de la pianiste. Le swing, omniprésent, ne se défait jamais d’un goût réjouissant pour des tonalités plus classiques ; la technique, impeccable, se met au service de ces « Miniatures » qui ne manquent décidément pas d’ampleur.

À 21h, c’est Boyan Vodenitcharov que nous devions retrouver. Une petite surprise nous attend cependant : le jeune Mehdi Alahoui nous gratifie d’une belle improvisation, impressionnante d’intuitivité mélodique et de virtuosité. Découvert lors d’une master class à Marseille, le jeune élève avait découvert le piano à 12 ans, et plus précisément grâce au piano en libre accès à la gare Saint Charles. Précédé de ce beau moment, Boyan Vodenitcharov ne peine cependant pas à s’emparer de la scène avec une vigueur contagieuse. Moins jazz que moderne, la langue demeure cependant tout du long d’une modalité un peu monotone. Le sens du rythme, du chant et la construction des plans insufflent malgré tout une réelle énergie à ce récital improvisé. Et scelle, comme annoncé, une soirée pianistique joliment singulière.

SUZANNE CANESSA
Août 2021

Ces concerts ont été joués dans le cadre du festival Piano en fleurs, le 31 juillet.

Photos © Frédéric Barrès