Je suis vert !, une fable écolo-ludique de la compagnie Les sens des mots

To be vert or not to beVu par Zibeline

• 16 septembre 2020⇒17 septembre 2020 •
Je suis vert !, une fable écolo-ludique de la compagnie Les sens des mots - Zibeline

La Cie Les sens des mots poursuit son travail transdisciplinaire entre le monde scientifique et celui du théâtre*. Pour la première fois, son directeur artistique Thibault Rossigneux s’est lancé dans un spectacle jeune public. « L’angoisse ! », déclare-t-il en souriant. D’autant que le thème retenu, l’environnement, « est hyper casse-gueule, tout le monde a son avis dessus ».

Au final, lui et son équipe sont manifestement aussi fiers du résultat que ravis de renouer avec le public, en cette rentrée du Théâtre Joliette. Et de retrouver Olivier Dangles, écologue de l’IRD sur le travail duquel ils se sont appuyés, venu découvrir le fruit de cette étonnante collaboration. Il faut dire que Je suis vert ! est une pièce plaisante, d’un humour qui ne se départit pas de rigueur scientifique…

2049 : le grand « Splitch » a chamboulé le mode de vie occidental, stoppant net son orgie de consommation. Zélia se souvient de sa première prise de conscience écologique, 30 ans plus tôt, lorsque sa prof de SVT au collège lui a parlé de la chute vertigineuse de la biodiversité. Ayant ouvert les yeux, elle va se démener pour reconnecter sa famille au vivant, afin d’attiser le désir d’en tenir compte désormais. Pas facile, quand leur existence tourne autour des écrans énergivores, de Facebook, du burger au McDo et de la PS4.

« Tout le monde s’en tape de la planète, ils ne vivent plus que sur Internet ! » réalise avec horreur la demoiselle. Heureusement, pour convaincre sa grand-mère férue de shopping, son startupper de père et sa cantatrice de mère, toujours entre deux avions, elle va pouvoir s’appuyer sur un lapin transgénique échappé des labos, dont « les cousins lièvres et garennes se sont déjà constitués en commandos souterrains »…

Mention spéciale aux costumes réalisés par Louise Yribarren à partir de fripes : l’effet des énormes oreilles en fausse fourrure et de la capuche d’ado démesurée participe pleinement à la joie des spectateurs. Car un spectateur heureux est dans de bonnes conditions pour réfléchir à ce qui compte.

GAËLLE CLOAREC
Septembre 2020

Je suis vert ! s’est joué les 16 et 17 septembre au Théâtre Joliette, Marseille

* Lire notre critique de Divines désespérances, précédent projet de la compagnie avec un autre écologue, Thierry Tatoni, doublée d’un entretien sur WRZ.

Théâtre Joliette
2 place Henri Verneuil
13002 Marseille
04 91 90 74 28
www.theatrejoliette.fr