Feu pour feu de Leye Adenle et Les ombres de la toile de Chris Brookmyre chez Métailié Noir

Thrillers de déconfinementLu par Zibeline

Feu pour feu de Leye Adenle et Les ombres de la toile de Chris Brookmyre chez Métailié Noir - Zibeline

En ces temps confinés, on peut tenter de s’évader en lisant des romans d’aventure, on peut relire ses classiques, on peut également s’offrir quelques parenthèses bien noires, bien palpitantes. Histoire d’oublier un peu la monotonie des jours qui se suivent et commencent à trop se ressembler. En dehors de l’excellent Richesse oblige d’Hannelore Cayre (tout récemment chroniqué), deux autres parutions récentes de Métailié noir ont tout pour plaire à ceux qui apprécient le cocktail action- suspense-émotion.

Lagos, zone de guerre

Difficile de rester vivant à Lagos : qu’on soit puissant ou misérable, la vie humaine n’y a pas grand prix. Surtout en période d’élections. Welcome in Nigeria ! Ses embouteillages, ses lynchages de rue, ses trafics en tous genres… Après Lagos Lady (lire la chronique intitulée Taillée pour le noir), Leye Adenle poursuit son investigation dans les arrière-cuisines du pouvoir et de la politique de son pays natal (il vit désormais à Londres), dénonçant sans concession les maux qui le gangrènent-inégalités, corruption, luxure…- grâce à des personnages bien décidés à ce que les choses changent. En tête de ces « justiciers », on retrouve la séduisante Akama, toujours aussi intrépide, toujours aussi astucieuse (heureusement pour elle d’ailleurs)… Et du rythme, il y en a à revendre dans ce deuxième roman tout aussi percutant que le précédent. Les chapitres, souvent très brefs, s’enchaînent comme les séquences d’un film d’action, emportant le lecteur dans une course à perdre le souffle. Un sens aigu de la narration, et une bonne dose de vraisemblance dans cette fiction, sans doute pas si éloignée de certaines réalités nigérianes.

Surfer sur le Dark Net

C’est à une époustouflante balade au cœur des Ombres de la Toile que l’Ecossais Chris Brookmyre convie le lecteur. Piratage informatique et espionnage industriel sont au centre de ce pavé de plus de cinq cents pages, qu’on dévore avidement tant il tient en haleine… Et même si les subtilités des manœuvres des hackers ne sont pas toujours totalement compréhensibles, si l’on s’égare parfois dans les méandres d’une intrigue foisonnante, on ne lâche pas. Impossible. Car, de péripétie en péripétie, le récit ricoche, rebondit, entraînant à sa suite un lecteur pieds et poings liés. Et ravi de se trouver ainsi pris au piège d’une histoire abracadabrante mais si magistralement menée. Ce qui ajoute au charme de ce thriller est sans doute le tandem principal. Aussi improbable que convaincant. Qu’ont en commun Jack Parlabane, un journaliste plus tout jeune dont les affaires sont au point mort, et Samantha Morpeth (dite Sam), une lycéenne de 19 ans, qui a la charge de Lilly, sa jeune sœur handicapée, depuis que leur mère est en prison ? Rien, apparemment. Sauf  que Sam n’est pas qu’une jeune fille introvertie et constamment culpabilisée. Lorsqu’elle s’installe devant son ordinateur, elle devient une redoutable hackeuse. Et quand elle aura besoin de l’aide de Parlabane, celui-ci ne pourra résister à la perspective d’un scoop énorme… même si l’entreprise est plus que risquée. Un duo de choc, des rebondissements en chaîne, beaucoup de surprises. De l’émotion également dans ce polar qui navigue sans cesse entre monde virtuel et « real life ».

FRED ROBERT
Avril 2020

Leye Adenle  Feu pour feu  21 euros
Chris Brookmyre  Les ombres de la toile   22,50 euros

Les deux ouvrages ont été traduits de l’anglais par David Fauquemberg et sont parus aux éditions Métailié Noir.