Don Giovanni dirigé par le fougueux Rani Calderon à l'Opéra de Toulon

The EndVu par Zibeline

• 20 mai 2014⇒27 mai 2014 •
Don Giovanni dirigé par le fougueux Rani Calderon à l'Opéra de Toulon - Zibeline

Pour clôturer en beauté sa saison lyrique, l’Opéra de Toulon a repris une production made in Marseille du célèbre Don Giovanni, dramma giocoso considéré comme un chef-d’œuvre de Mozart et Da ponte puisque l’on y trouve en condensé tout le talent de son auteur au travers d’un livret où se mêlent les contraires : le drame et la bouffonnerie, la vie et la mort, le clair et le sombre, la gentillesse et la cruauté. Une exploration sensible et contrastée de l’âme humaine où la morale est sauvée in extremis. Le spectacle présenté avait de quoi déconcerter le néophyte, puisqu’en dehors des costumes rien ne rappelait le contexte historique de l’ouvrage. Exit le faste d’un décor classique pour un décorum minimaliste, froid et souvent lugubre, qui faisait la part belle aux voix dans une mise en scène assez statique. Le plateau vocal, international, était d’ailleurs d’une belle homogénéité sur l’ensemble des personnages qui rendaient grâce à leurs rôles avec talent : Michal Partyka incarnait un héros sûr de lui et au cœur sauvage face à la faiblesse apparente de son entourage. Le trio féminin était impérial, à l’image de la sublime prestation de Jacquelyn Wagner, et comme souvent chez Mozart les seconds rôles n’étaient pas en reste : Simone Del Savio incarnait un Leporello truculent. On pouvait également apprécier la vigueur et la fougue de Rani Calderon  qui a su, à la tête de l’orchestre et de son clavecin, rendre vivante cette musique ou rode en permanence le spectre de la mort.

EMILIEN MOREAU
Juin 2014

Don Giovanni a été donné du 20 au 27 mai à l’Opéra de Toulon

Photo : Don-Giovanni-©-L.-Belhatem

Opéra de Toulon
Boulevard de Strasbourg
83000 Toulon
04 94 92 70 78
04 94 93 03 76
www.operadetoulon.fr