Vu par Zibeline

Ce matin sonnant à l’Opéra de Marseille

Textures, ironie et airs à boire !

Ce matin sonnant à l’Opéra de Marseille - Zibeline

Dans le cadre de la programmation Matins Sonnants, Musicatreize présentait les œuvres de compositeurs vivants : le libanais  Zad Moultaka et le grec Alexandros Markeas. Ikhtifa (disparition) et Cadavres exquis de Moultaka. Ikhtifa évoque deux tableaux (Ubac et De Staël) sur des poèmes d’Al-Maari, en deux  parties, lisse puis striée, et une désintégration progressive. Le chœur alterne silences et mots fractionnés dans une boucle sonore, sur un dispositif électroacoustique puissant. Dans Cadavres exquis, clin d’œil aux joutes surréalistes, le son l’emporte sur le sens, en une texture harmonique insolite où chaque mouvement est le souvenir tuilé du précédent. Travail extrême sur la résonance des sons sur laquelle se posent des mots épars…

Le grec Markeas nous ramène, avec Wall Street Lullaby, aux financiers agressifs qui nous bercent d’illusions, puis à la mère grecque qui endort son enfant pour mieux le protéger «dors, chut…». Les voix explorent des registres extrêmes, crescendi subits ou allongements des sons sur le souffle, et l’ironie est désabusée : «ami, fais confiance à tes désirs !».

Dionysos, le vin, le sang propose en une variété de tableaux tout l’univers de la littérature bachique, vin gai ou tragique, mélodies traditionnelles, des terrifiantes bacchantes aux airs à boire. Sur des enregistrements très évocateurs, électro et concrets, et voix traitées  numériquement, Roland Hayrabedian semble le maître des couleurs…. Une belle invitation croisée, initiée par le Gmem, pour un matin sonnant… si bien.

YVES BERGÉ
Mars 2013

Ce matin sonnant a eu lieu le 10 mars à l’Opéra de Marseille


Opéra de Marseille
2 Rue Molière
13001 Marseille
04 91 55 11 10
http://opera.marseille.fr/