Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

Une Mouette. Tchekhov dans la version qu’en donnent Isabelle Lafon et quatre magnifiques actrices

Tchekhov mis à nu

• 12 décembre 2013⇒13 décembre 2013 •
Une Mouette. Tchekhov dans la version qu’en donnent Isabelle Lafon et quatre magnifiques actrices - Zibeline

Faire entendre plutôt que représenter, dire, raconter… Une Mouette. Il s’agit bien de La Mouette de Tchekhov, mais plus encore de la version qu’en donnent Isabelle Lafon et les quatre magnifiques actrices qui l’accompagnent ; une version réduite, resserrée par la metteure en scène et comédienne, qui conserve l’essentiel du texte pour en faire un récit auquel quelques indications de style indirect ont été rajoutées.

Elles sont donc cinq sur la scène qu’aucun décor n’encombre, côte à côte et face au public, en tenue de ville. Cette simplicité visuelle donne à entendre, libère l’imagination, permet de côtoyer immédiatement Nina, Treplev, Arkadina… Elles ne bougent pas ou à peine -un mouvement du bras, une tête qui se tourne, un pied en retrait pour signifier une sortie-, préservent l’osmose qui les soude, se distribuent une parole qui jaillit, puissante et essentielle. Tout est contenu dans ce souffle choral, cette rythmique précise qui s’apparente à une partition musicale. De l’envolée des mots naît une situation théâtrale unique, une remise en question de l’acte de représentation qui, nu, apparaît plus palpitant encore. Car le jeu qui vibre en chacune laisse s’échapper l’essence même du drame dans sa vérité crue. Tout est là, sur scène, sans superflu.

DOMINIQUE MARÇON
Janvier 2014

Une Mouette a été joué au Théâtre d’Arles les 12 et 13 décembre

Photo : Une-mouette-c-Julien-René-Jacques


Théâtre d’Arles
43 rue Jean Granaud
13200 Arles
04 90 52 51 55
www.theatre-arles.com