Germinal joué au Merlan : «Ah madame, on a tarpin trop kiffé !»

Tarpin kiffant, la phénoménologie !Vu par Zibeline

• 27 novembre 2013⇒30 novembre 2013 •
Germinal  joué au Merlan : «Ah madame, on a tarpin trop kiffé !» - Zibeline

Quand Antoine Defoort et Halory Goerger germinent, c’est dans le monde des concepts, et c’est sacrément drôle ! Ce Germinal n’a rien à voir avec Zola, ni avec le mois révolutionnaire, ni avec la germination, à moins qu’elle ne soit celle du langage.

Le tour de force de ce spectacle est de parler à tous. On s’y délecte de son franc côté burlesque, parce que les quatre comédiens pince-sans-rire sont des hurluberlus cultivant leur clown ; on rit des décalages : les personnages sortent du sol, comme ils y trouveraient des truffes, une piscine, des micros, une guitare… soit tout un matériel de théâtre ; on s’étonne de la pertinence des démonstrations linguistiques : tous les stades de construction d’un langage, depuis la phonation jusqu’au classement paradigmatique, y sont mis en œuvre avec une ironie permanente, qui n’a d’égale que leur justesse théorique. Enfin, plus profondément encore, on s’épate de la mise en œuvre formelle : comme Marivaux plongeant ses personnages dans un état de nature pour y étudier la relation et le désir, Antoine Defoort enferme ses hurluberlus dans un espace vierge, ne recélant que quelques accessoires techniques enfouis, à peine des mots, et surtout pas d’incarnation, de passif théâtral. Comme quoi on peut encore, après la post post modernité, trouver du neuf sans retourner en arrière… Tout en faisant rire des lycéens qui, à la sortie, disaient à leur prof «Ah madame, on a tarpin trop kiffé !» (si si, entendu !)

AGNÈS FRESCHEL
Décembre 2013

Germinal  a été joué au Merlan, Marseille, du 27 au 30 novembre

Photo : Germinal-c-Alain-Rico

Le Zef
Scène Nationale
Avenue Raimu
13014 Marseille
04 91 11 19 30
lezef.org