Vu par Zibeline

Jonathan Gilad invité par le Philarmonique de Marseille à l'Opéra

Swing appliqué

• 9 novembre 2013 •
Jonathan Gilad invité par le Philarmonique de Marseille à l'Opéra - Zibeline

Après le triomphe de La Straniera de Bellini, le Philarmonique de Marseille se retrouvait Outre-Atlantique, le lendemain, pour se frotter aux mélodies et rythmes envoûtants de Gershwin. Passer du maître sicilien du Bel Canto au génie de Broadway est certainement un exercice musical et mental excitant, l’exigence de la programmation empêchant de ronronner. Mais ce mélange de styles si différents fut un pari difficile. Ainsi est faite la vie des très bons musiciens de l’orchestre de la ville : saison lyrique, entrecoupée de concerts symphoniques de haute volée. Pour ce concert, le directeur avait invité l’enfant du pays, Jonathan Gilad, brillantissime étudiant et pianiste prodige (Classes Prépa Maths Sup lycée Thiers, Ecole des Mines, Centrale, Normale Sup, Polytechnique, Médaille d’or piano à 11 ans, remplaçant l’immense Pollini à 14 ans à Chicago, spécialiste de Mozart, de Prokofiev…), un phénomène rare ! Après l’Ouverture Cubaine, où percussions et cuivres nous emmènent à La Havane, on attendait les deux tubes : Concerto en Fa pour piano et Rhapsody in Blue, moment de gloire de tous les clarinettistes avec le fameux glissando ! Le chef Ricardo Casero Garrigues, chaleureux, imprime un beau lyrisme. Gilad est précis, serein. Mais il manque ce groove, ce swing, le nerf des accents syncopés ; c’est beau, sincère et très appliqué. Trois bis du pianiste firent cependant lever le public : Scherzo de Prokofiev, Prélude de Rachmaninov, Impromptu de Chopin, trois fulgurances d’un Gilad exceptionnel, survolté et enfin habité.

YVES BERGÉ
Novembre 2013

Photo : Jonathan Gilad c X-D.R

Ce concert a eu lieu à l’Opéra de Marseille le 9 novembre


Opéra de Marseille
2 Rue Molière
13001 Marseille
04 91 55 11 10
http://opera.marseille.fr/