James Noël, « envoyé spécial des mots », face au séisme d’Haïti de 2010

Survivant et vivantLu par Zibeline

James Noël, « envoyé spécial des mots », face au séisme d’Haïti de 2010 - Zibeline

On l’annonce comme son premier roman, mais cette Belle merveille surgie au printemps est un texte qui tient du poème, du journal intime, du documentaire… Ce livre de James Noël est servi par une langue riche et imagée ; plusieurs petits paragraphes s’enchaînent, s’imbriquent les uns aux autres, jusqu’à évoquer un kaléidoscope qui témoigne de la détresse de Port-au-Prince après le séisme du 12 janvier 2010. Trois cent mille morts. Détresse des survivants, mais aussi dysfonctionnements dans l’organisation des secours, mise en cause de celle de certaines ONG, des « enculeurs de mouches ». Séances de psychothérapie collectives au cours desquelles chacun évoque les circonstances de la catastrophe, le goudougoudou, comme ils disent, désignant le vacarme produit mais aussi l’épidémie de choléra déclenchée trois mois après. Bernard raconte comment la Milanaise Amore l’a repéré comme survivant au milieu d’un charnier, l’a volé à la mort et aimé. D’autres récits se mélangent au sien, évoquent l’affolement des urgentistes, les blessures. James Noël parle des charmes vénéneux de sa « putain de ville » dans un lyrisme exacerbé ; il fait aussi référence à l’histoire de l’île et de sa politique (ce qui nécessiterait d’ailleurs quelques notes explicatives de la part de l’éditeur), avec notamment le rappel du destin de Dessalines, son premier empereur, ou le règne de Duvalier. La matière est touffue, luxuriante dans l’évocation de la faune et de la flore, sensuelle dans celle des femmes, mais aussi violente dans la révolte contre la misère qui « prospère comme un ténia. ». Texte terriblement énergique de celui qui jusque-là était connu pour ses poèmes, ses chansons, sa revue, qui a été pensionnaire de la Villa Médicis et ne cesse de surprendre. Ne se déclare-t-il pas « envoyé spécial des mots » ?

CHRIS BOURGUE
Septembre 2017

Belle merveille James Noël
Zulma, 16,50 €

Les Correspondances
20 au 24 septembre
Manosque
04 92 75 67 83 correspondances-manosque.org

Vous retrouverez notre sélection des livres de la rentrée dans le numéro 110 de Zibeline, en vente chez tous les marchands de journaux du Sud-Est.